Déclaration "Le Centenaire de la Bataille de Verdun. Cheminements franco-allemands vers l’Europe"

Disponible aussi en Deutsch

Déclaration

Il y a cent ans, la violence inhumaine de la Grande Guerre a détruit, rien qu’à Verdun, la vie de centaines de milliers de Français et d’Allemands. Cette souffrance a laissé une profonde plaie dans la mémoire des deux peuples. Les photos de la poignée de main ente Helmut Kohl et François Mitterrand, sur les tombes de Verdun en 1984 ont parcouru le monde, et ont établi un lien avec les précurseurs de la réconciliation franco-allemand, Robert Schuman, Jean Monnet, Konrad Adenauer et Charles de Gaulle. Nous nous rassemblons, aujourd’hui, en ce lieu d’importance historique qu’est le Mort-Homme, afin de commémorer le passé et de perpétuer l’extraordinaire cheminement de l’amitié franco-allemande.

La fructueuse collaboration commune de la France et de l’Allemagne a apporté la paix en Europe. Moteur de l’intégration européenne, nos deux Nations ont créé ensemble un continent de diversité; c’est-à-dire d’abord la possibilité de voyager librement, en passant par les échanges scolaires, scientifiques et culturels, et finalement, la création d’un marché économique commun, rendant possible la prospérité en Europe.

Afin de continuer et d’achever cette œuvre, nous, jeunes Européennes et Européens, aspirons à ce que nous intensifions encore les relations franco-allemandes. Nous en appelons à nos deux pays:

  • L’amitié franco-allemande se nourrit de rencontres individuelles et d’expériences. De ce fait, nous souhaitons un renforcement des partenariats entre les régions, villes et communes, sous la forme de rencontres, en particulier pour notre jeune génération, qui devrait, ici, beaucoup plus s’engager.
  • Le socle culturel commun devrait être un point de départ pour une coopération renforcée entre les associations françaises et allemandes, dans les domaines de la musique, de la culture, du sport mais aussi pour faire vivre le patrimoine régional.
  • Il est indispensable de garder en mémoire les réussites et les souffrances du passé. De ce fait, tous les écoliers allemands et français doivent visiter, dans le futur, un lieu de mémoire de notre histoire commune, aussi bien en France qu’en Allemagne.
  • Notre amitié se nourrit d’échanges linguistiques. C’est pourquoi nous proposons que l’on intensifie les programmes d’échanges linguistiques entre les professeurs français/françaises et allemands/allemandes pour une meilleure compréhension scolaire et mutuelle de la langue. Pour aller plus loin, il faut développer et faire mieux connaître les programmes de rencontre scolaires.
  • L’amitié franco-allemande a besoin de se rapprocher géographiquement. C’est pourquoi nous devrions renforcer les moyens et voies de transport qui relient l’Allemagne et la France.
  • Il ne faut plus jamais que les Allemands et les Français lèvent leurs armes les uns contre les autres, donc nous exprimons notre souhait de tresser une union plus forte entre l’armée allemande et l’armée française, visant une défense commune.
  • Une économie franco-allemande forte est indispensable pour le succès européen. De ce fait, les initiatives économiques communes sont nécessaires. Nous souhaitons plus de coopération au niveau des entreprises et la mise en place de plateformes facilitant la création d’entreprises franco-allemandes.
  • Notre vision est celle d’une opinion publique européenne dans laquelle l’Europe fait l’objet d’une attention médiatique plus forte. Pour cela, nous souhaitons une coopération renforcée des médias dans le but de mieux comprendre le point de vue du voisin.

  • Nous désirons que le jour de l’Europe devienne un jour férié européen commun afin d’augmenter la conscience des Européens et Européennes de la signification importante qu’a l’Union Européenne.

Verdun / Mort-Homme / Aubréville, 1er septembre 2017''

paru

Berlin, 6 Septembre 2017

Contact

Philipp Lerch

Head of KommunalAkademie (Academy for municipal affairs)

Philipp Lerch
Tél. +49 2241 246-4213
Fax +49 2241 246-54213
Langues: Deutsch,‎ Français,‎ English