La politisation de l'Islam dans le Sahel

Entre Persuasion et violence

Septembre 27 Mercredi

Date/Heure

27 Septembre 2017

Lieu

Bamako

Type

Discussion

"La politisation de l'islam dans le Sahel - entre persuasion et violence" est le titre de l'étude mené par le Dr. Rahmane Idrissa, Politologue, dans 5 pays ouest-africains: le Senegal, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Nigéria du Nord.

Disponible aussi en Deutsch

L’objet central de l’étude est une idéologie politique, le salafisme radical, qui dérive de la doctrine religieuse du salafisme réformiste. Idrissa compare le développement du salafisme radical dans les cinq pays en analysant pour chacun d’entre eux ses racines historiques, ses assises sociologiques, ses rapports avec l’Etat et sa confrontation avec d’autres idéologies politiques, y compris de nos jours le libéralisme à l’œuvre dans les processus de démocratisation des Etats du Sahel. Une thèse clef de l’étude est que l’émergence du salafisme radical remonte aux années 1940 et résulta, à cette époque, du clash entre la mission civilisatrice franco-anglaise et le processus d’islamisation de masse qui n’a, à quelques exceptions près, commencé au Sahel que sous la colonisation – en dépit du fait que l’islam soit une religion anciennement implantée dans la région. Ces circonstances ont déterminé l’évolution de l’idéologie, avec notamment quelques différences significatives entre le Nigeria du Nord et les ex-colonies françaises. L’étude s’efforce de comprendre pourquoi dans certains cas le radicalisme politique a récemment abouti au recours à la violence armée tandis que dans d’autres, il a eu recours plutôt à la persuasion, à l’instar d’autres idéologies politiques. Titre original de l'ouvrage: The Politics of Islam in the Sahel - between persuation and violence

Interlocuteur

Christina Wagner

Directrice du bureau au Mali

Tél. +223-20 23 00 36
Langues: English,‎ Français,‎ Português