Focus sur l'Afrique

Disponible aussi en English

SOMALIE: Renforcer la lutte contre Al-Shabaab; MADAGASCAR: Premier tour des élections présidentielle; KENYA: Retrait des victimes contre le procès du vice-président; NIGERIA: Les États-Unis se joint à la guerre contre Boko Haram

SOMALIE : Renforcer la lutte contre Al- Shabaab

Suite à l'attaque de Westgate Mall , le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une résolution unanime , le 12 Novembre 2013 autorisant l’envoie plus de 4.000 nouvelles troupes pour rejoindre l’AMISOM augmentant ainsi le nombre de troupes existantes à un peu plus de 22.000. Le Conseil a également autorisé l'ONU à fournir de la nourriture, l’eau, du carburant et d'autres biens à l’armée nationale somalienne quand elle mène des opérations conjointes avec l’AMISOM.

L'attaque du 21 Septembre Westgate était le plus grand et le plus sophistiqué de l'une des attaques orchestrées par les Al- Shabaab en termes de planification et d'exécution en dehors de la Somalie depuis les attentats de Kampala de 2010. Ceci indique que le groupe a changé son mode de fonctionnement après avoir été vaincu par la Mission de l'Union africaine (AMISOM) en Somalie en 2011-2012. Les troupes kenyanes ont joué un rôle majeur pour éjecter Al- Shabaab de ses bastions urbains, notamment la ville de Kismayo en Septembre 2012. Al- Shabaab a utilisé le port d'exportation de charbon de bois estimé à 25 million de dollars par an. La démolition des arbres pour ce commerce a transformé les zones verdoyantes de la Somalie dans les déserts, ce qui a contribué à la famine en 2010 et 2011 tuant environ 260.000 personnes, selon les estimations de l'ONU. Par conséquent, en 2012, le Conseil de sécurité de l'ONU a interdit l'importation et l'exportation de charbon de bois somalien.

Le plan bien pensé et l'exécution de l'attaque au cœur de la capitale du Kenya ont soulevé un certain nombre de questions concernant la force du groupe, la vulnérabilité de la région et l'efficacité de la réponse régionale et internationale à la crise en Somalie.

MADAGASCAR : Premier tour des élections présidentielle

La première élection présidentielle à Madagascar depuis le coup d'Etat 2009 restera à un tour prévu pour le mois prochain puisque selon les résultats provisoires du 8 novembre dernier, aucun candidat n'a obtenu la majorité absolue au premier tour de scrutin. Deux semaines après le jour du scrutin, les résultats des bureaux de vote comptant pour 99,9% des votes ont été validées par la Commission électorale.

Les résultats ont révélé Hery Rajaonarimampianina , qui est soutenu par le président Andry Rajoelina, avec 15,9 pour cent des votes et Jean Louis Robinson , soutenu par Marc Ravalomanana , qui a été évincé par Andry Roajoelina , avec 21,1 pour cent. M. Robinson et M. Rajaonarimampianina ont été largement pressenti pour remporter le plus de voix au premier tour parce que chacun d'eux avait le soutien des deux hommes qui ont dominé les récentes fortunes de Madagascar.

Sahondra Rabenarivo , avocat des affaires travaillant dans la capitale, Antananarivo dit que celui qui gagne le mois prochain, l'ordre politique à Madagascar ne changera pas beaucoup . Elle a en outre indiqué qu'un vote ordonnée pourrait au moins attirer l’investissement crucial revenir sur l’île. Bien que le premier tour de scrutin du mois dernier fût paisible, les analystes ont prédis des affrontements entre partisans potentiels. Les observateurs internationaux ont exhorté les responsables à Madagascar à redoubler d'efforts d'éducation des électeurs et maintenir la paix et l'ordre dans tout le pays.

KENYA : Retrait des victimes contre le procès du vice-président

Un groupe de 20 victimes de violences postélectorales qui ont secoué le Kenya il ya près de six ans se sont retirés du procès de la Cour pénale internationale contre le vice- président William Ruto . La cour basée à La Haye, a déclaré jeudi Novembre 14, que le groupe a déclaré que leur avocat ne souhaitait plus continuer à participer à la procédure. Selon les juges, la décision de retraite aurait été motivée par une série de raisons, y compris les problèmes de sécurité. La confirmation par la Cour intervient après qu'il ait reçu une lettre au début du mois de Juin par 93 victimes qui aurait dit qu'ils voulaient arrêter leurs participations dans les deux cas du Kenya devant la CPI.

Ruto et Uhuru Kenyatta respectivement vice président et président du Kenya sont tous deux accusés de crimes contre l'humanité dans le cadre de violences postélectorale de 2007 et 2008 qui ont fait plus de 1.000 morts et plusieurs centaines de milliers de déplacés. Ruto a été jugé en Septembre, devenant ainsi le fonctionnaire de service le plus haut gradé de la CPI. Le procès de Kenyatta devait commencer le mardi 12 novembre, mais il a été reporté à Février 2014.

Le retrait des victimes est venu comme un nouveau sondage qui révèle que la majorité des Kenyans veulent que la CPI veuille inculper leur président pour crimes contre l’humanité. Le sondage, publié le jeudi 14 novembre, a révélé que 67 pour cent des 2.060 Kényans interrogés pensent Kenyatta devrait assister à son procès à la CPI.

NIGERIA: Les États-Unis se joint à la guerre contre Boko Haram

Les Etats-Unis a officiellement déclaré le mercredi du 13 novembre la guerre contre Boko Haram , la classification de la filiale nigériane basée sur Al -Qaïda , une organisation terroriste étrangère (FTO ) . La déclaration ferait que Washington mobilise les ressources et des renseignements pour lutter contre le neuvième groupe terroriste le plus meurtrier du monde. Les États-Unis dit que Boko Haram avait des liens avec Al- Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et était responsable de milliers de morts dans le nord et le centre du Nigeria au cours des dernières années , y compris les assassinats ciblés de civils.

Boko Haram a intensifié ses attaques contre les civils et les installations du gouvernement cette année, ce qui incite le gouvernement à déclarer l'état d'urgence dans les Etats de Borno , Yobe et de l'Adamaoua en mai dernier. Le groupe a depuis 2009 se bat pour créer un Etat islamique dans le nord majoritairement musulman du pays. Parmi ses attaques les plus meurtrières, Boko Haram a mené des attaques indiscriminées dans Benisheikh du Nigeria en Septembre 2013, tuant plus de 160 civils innocents, dont des femmes et des enfants.

paru

Kenya, 14 Novembre 2013