Einzeltitel

La sixième édition de la conférence annuelle de #AfricaBlogging s’est tenue en ligne

Les blogueurs africains se sont rencontrés virtuellement pour la sixième édition de leur conférence annuelle.

Les participants venus des 12 pays francophones et anglophones ont discuté entre autres de la situation politique au Cameroun et de l’importance du blogging alors que les espaces démocratiques rétrécissent.

Le directeur de KAS Médias Afrique Christoph Plate a ouvert la conférence de deux jours en rendant hommage aux membres d'AfricaBlogging pour leur dévouement et en affirmant le soutien de la Fondation pour ce réseau.


Pendant les débats, les blogueurs camerounais Anne Marie Befoune et Fotso Fonkam se sont focalisés sur les tensions géographiques et ethniques entre les francophones et les anglophones qui dominent depuis des décennies le paysage politique et social dans ce pays d’Afrique centrale.

En plus des perspectives sur le Cameroun, cet événement a donné aux blogueurs africains, des pays tels que la Côte d'Ivoire, le Sénégal, la Tanzanie et L’Uganda, l’opportunité d’échanger les idées sur d’autres sujets politiques et médiatiques et de développer leurs compétences en podcasting comme une forme de storytelling.

Le point culminant de la deuxième journée était le discours de John-Allan Namu, un journaliste d'investigation kényan et PDG d’Un-Censored Africa, dans lequel il a fait ressortir l’importance du contenu et du contexte. Il a conseillé aux blogueurs non seulement de tenir compte de leurs lecteurs, mais aussi de les comprendre et les respecter. Namu a ajouté que les blogueurs et les journalistes sont obligés de présenter leurs rapports avec sincérité et d’admettre s’ils se trompent ou s'ils se font induire en erreur.