Veranstaltungsberichte

Droit international des droits de l'homme et migrations

von Hatem Gafsi
Cette première session de formation de Tunis a pour objectif principal l'étude approfondie et comparée des différents systèmes de protection des droits de l'Homme applicables dans le monde, avec un accent particulier sur les problématiques de la migration.

Ce programme de formation vise à renforcer chez les participants une compréhension commune tant des nouveaux défis qui affectent la protection internationale des droits de l’Homme que des actions qui permettent un renforcement des mécanismes de protection en faveur de ceux-ci. Ainsi, ce projet contribue au renforcement de l’Etat de droit en Afrique et au Maghreb à travers le renforcement des réflexes juridiques et de la connaissance des instruments juridiques internationaux, ce qui permet une meilleure connaissance et une meilleure appropriation des droits de l’Homme par les groupes ciblés, condition indispensable à la pleine jouissance de ces droits par tous. En outre, ce projet a pour but de promouvoir, par l'enseignement et la recherche, une société internationale fondée sur le respect des droits de l'Homme; renforcer les contacts et échanges d'information inter-réseau entre les autorités judiciaires et administratives et les professions juridiques en vue d'une meilleure compréhension mutuelle et contribuer à prévenir les atteintes aux droits de l'homme et à promouvoir le dialogue interculturel et la tolérance.

Les participants à la session de formation ont bénéficié à la fois de cours généraux et de cours thématiques. Les cours généraux ont porté sur le système onusien, européen, africain et arabe de protection des droits de l'Homme. Ils on été présentés par Professeur Jean-Paul COSTA (Président de la Fondation René Cassin et Ancien président de la Cour européenne des droits de l'Homme) qui a arboré, dans une conférence inaugurale, la Cour Européenne des Droits de l'Homme et le Droit d'Asile. Ensuite, M. Guillaume LE FLOCH (Professeur en droit public à l'Université de Rennes) a présenté un cours sur le système onusien des droits de l'Homme. Mme. Muriel SOGNIGBE SANGBANA (chargée de programmes à la Fondation René Cassin) a traité du système africain de protection des droits de l'Homme, et M. Tarek MAJZOUB (Professeur à l'Université la Sagesse de Beyrouth et Magistrat au Conseil d'État Libanais) a expliqué les fondements juridiques de la Charte arabe du droit de l'Homme et ce, dans la perspective d'une approche comparée. Les cours thématique ont été présentés par M. Jean-Yves CARLIER (Professeur à l'Université Catholique de Louvain) sur le droit des réfugiés, Mme. Marie-Laure BASILIEN GAINCHE (Professeur en Droit Public à l'Université Jean Moulin de Lyon 3) sur la protection des enfants migrants non accompagnés. De surcroît, Mme. Areti SIANNI (Senior Protection Advisor du HCR-Bureau Afrique du Nord et Moyen-Orient) a présenté le mandat et l'action du HCR face au défi migratoire. Mme Maya SAHLI FADEL (Commissaire élue et Rapporteur spéciale sur les réfugiés, les demandeurs d'asile, les personnes déplacées et les migrants en Afrique à la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples) a évoqué l'action de la Commission face au phénomène migratoire, tout en mettant l'accent sur la Convention de Kampala sur la protection des personnes déplacées internes en Afrique. À la fin de la session, les participants ont été soumis à un test de connaissances pour évaluer leurs acquis en la matière.

Über diese Reihe

Die Konrad-Adenauer-Stiftung, ihre Bildungsforen und Auslandsbüros bieten jährlich mehrere tausend Veranstaltungen zu wechselnden Themen an. Über ausgewählte Konferenzen, Events, Symposien etc. berichten wir aktuell und exklusiv für Sie unter www.kas.de. Hier finden Sie neben einer inhaltlichen Zusammenfassung auch Zusatzmaterialien wie Bilder, Redemanuskripte, Videos oder Audiomitschnitte.