Diskussion

L'enseignement supérieur, entre transmission du savoir et exigence de l'employabilité

La Konrad-Adenauer-Stiftung et Sigma conseil organisent à Sfax pour leur troisième édition 2017 « Les Rencontres de Tunis », et proposent de traiter le thème de l'enseignement supérieur, et de l'employabilité en Tunisie.

Details

L’un des principaux objectifs d’un système d’éducation post-secondaire est de préparer les diplômés au marché du travail ou de permettre à des individus de gagner leur vie durablement grâce à une activité indépendante ou à la création d’une entreprise. Chacun devrait pouvoir gagner sa vie et mettre ses compétences au service d’une économie en développement.

Garantissant l’accès à l’enseignement post-secondaire à tous les étudiants titulaires du baccalauréat et en augmentant le budget alloué au ministère de l’enseignement supérieur qui atteint 5.1% du budget de l’Etat en 2016, le nombre des inscrits à l’enseignement supérieur en Tunisie a presque triplé entre 1995 avec 102 000 étudiants et 2016 avec 295 000.

Cette croissance du nombre d’étudiants a fait que le nombre de diplômés du supérieur a augmenté rapidement ce qui se transforme à une demande additionnelle d’emploi d’une moyenne de l’ordre de 80 000 diplômés de supérieur chaque année. Face à cette demande additionnelle continue, l’offre et la création d’emploi n’arrivent pas à couvrir les besoins et plus particulièrement pour la catégorie des diplômés de supérieur qui est la plus affectée du chômage. Etant un diplômé de supérieur en Tunisie augmente 2 fois la probabilité d’être en chômage que la moyenne générale de la population active.

Ce problème de chômage des diplômés du supérieur s’est aggravé au fil du temps en passant d’un taux de moins de 15% en 2005 à une moyenne supérieure à 30% durant les 5 dernières années.

La politique actuelle consistant à augmenter rapidement les taux d’inscription à l’enseignement supérieur sans améliorer l’employabilité mérite d’être revue. Pour faire face à une montée du chômage des jeunes diplômés, il faudra mettre l’accent davantage sur la qualité et sur les besoins du marché du travail. Une enquête exclusive SIGMA-KAS sera présentée afin de débattre sur les questions suivantes :

Quels sont les forces et les faiblesses de l’enseignement supérieur public en Tunisie ?

Quelles sont les opportunités qu’offre l’environnement national pour le dispositif de formation dans l’enseignement supérieur public ?

Quels sont les risques liés à l’environnement qu’encourt le dispositif de formation dans l’enseignement supérieur public ?

L’enseignement supérieur en Tunisie rempli-t-il son rôle dans l’employabilité et la préparation des étudiants à la vie professionnelle ?

Y a-t-il des réformes qui s’imposent à l’enseignement supérieur afin d’améliorer la qualité ?

L’ensemble de ces points feront l’objet d’un débat lors des Rencontres de Tunis qui encore une fois aura lieu dans les régions, cette fois, à Sfax.

Zum Kalender hinzufügen

Veranstaltungsort

Hôtel Borj Dhiafa, Sfax

Kontakt

Dr. Holger Dix

Dr

Leiter des Regionalprogramms Politischer Dialog Subsahara-Afrika

holger.dix@kas.de +27 214 2900 401
Kontakt

Slim Jaoued

Slim Jaoued bild

Programmbeauftragter

slim.jaoued@kas.de
L'enseignement supérieur, entre transmission du savoir et exigence de l'employabilité

Partner