Veranstaltungsberichte

Le Jerid : Terre d'Avenir

von Slim Jaoued
La région du Jerid regorge de substances utiles favorables à l’émergence d’une vraie industrie extractive et minière, le sous-sol est riche mais les risques environnementaux sont importants, la région se distingue par un écosystème très fragile, et dont les quelques intervenants ont mis en garde contre toute industrie extractive et minière. C'est l'objectif de la journée d'étude organisée par la Konrad Adenauer Stiftung et Cercle Kheireddine le 24 mars 2018 à Tozeur.

La création d’emplois pour les jeunes et l’entreprenariat dans la région sont les axes centraux de la rencontre en présence des activistes de la société civile. En partant de spécificités locales appuyées par des statistiques, le débat a été ouvert, dans le but d’entrevoir des voies du développement de la région dont la superficie est de 559 287 ha et dont la densité démographique est très basse de l’ordre de 19 habitants au Km².

La région du Jerid regorge de substances utiles favorables à l’émergence d’une vraie industrie extractive et minière, le sous-sol est riche mais les risques environnementaux sont importants. La région se distingue, donc, par un écosystème très fragile, et dont les quelques intervenants ont mis en garde contre toute industrie extractive et minière.

La question du tourisme alternative a été posée, un tourisme à dimension humaine, qui tranche avec les erreurs du passé. Des maisons de hôtes, des hôtels de charme voir des résidences médicalisées pour seniors…. Il est judicieux de multiplier les événements culturels et patrimoniaux à envergure internationale qui peuvent donner une visibilité internationale.

La protection de l’oasis et des palmerais et le développement des activités liées au palmier dattier ont été aussi traités lors de cette rencontre. La mise en valeur des vielles médinas de Tozeur et de Nefta, du patrimoine culturel et naturel de la région ainsi que le problème foncier ont fait l’objet de discussions et de débats.

Les experts et les participants ont proposé des idées favorables à savoir le label régional écologique, si la région développe la culture du respect de l’environnement pour un développement durable, amie de la nature, ou la production agricole BIO naturelle en s’appuyant sur le commerce équitable.

Les discussions ont été complétées par un nombre d'entreuvues dont la majorité sont des visites de terrains effectuées auprès des entrepreneurs qui travaillent dans la région de Nefta. Une visite à la ROSE DE SABLE une usine spécialisée dans le conditionnement et l’exportation des dattes qui couvre 350 emplois. Cette usine a pu attaquer le marché mondial avec des process et des certifications de qualité bio reconnus par les grands marchés du monde entier. Les visites ont continué vers l’usine Oasis services, une entreprise spécialiste dans la production des engrais et divers produits d’amélioration des sols. Les visites ont permis d'identifer une success story à El Mensej dont la propriétaire est une femme originaire de Nefta qui travaille dans le secteur des arts du tissage fait à la main avec un groupe d’ouvrières et qui produisent des Klims( catégorie de tapis), Margoum et accessoires.