Notas de acontecimientos

Recommandations du séminaire « Nouveau Modèle de développement : Lecture et Perspectives »

de Mehdi Rais
Organisé à Tanger du 4 au 6 juin 2021, le séminaire « Nouveau Modèle de développement : Lecture et perspectives » avait pour mission de discuter et d'analyser le NMD et de sortir avec des recommandations.

L'instance consultative avec la société civile de la commune de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer a organisé un colloque sur le thème : « Nouveau Modèle de développement : Lecture et perspectives ». Ce séminaire a été organisé à Tanger du 4 au 6 juin 2021. Il était l’occasion de débattre en première lecture sur le contenu du rapport du Nouveau Modèle de Développement élaboré par la Commission spéciale dédiée à cet effet.

Plusieurs axes et thématiques furent abordées. Les différentes interventions se sont focalisées sur les principales conclusions et les résultats du Nouveau Modèle de Développement, selon plusieurs aspects et divers horizons. A la suite des interventions, un débat important a été engagé entre les participants. Ces derniers, divisés entre la ténacité du NMD et son inutilité à résoudre les maux de la Nation. Ainsi, plusieurs points furent abordés. Les résultats de ces débats et discussions ont donné lieu à plusieurs recommandations, notamment :

1-Le soutien des efforts menés par la Commission du Nouveau Modèle de Développement dans la réalisation de ce rapport très important, en particulier, dans l’approche du diagnostic et de l’identification des problèmes du Maroc en matière de développement

2-Le rapport s’est caractérisé par son approche global et général, notamment dans les solutions proposées afin d’accorder un espace très large aux responsables politiques dans la prise de décision et l’implémentation des différentes initiatives allant dans ce sens

3-Les participants se sont arrêtés sur la croissance de 6% annoncée par le rapport. La majorité a rejeté cette perspective surtout avec les effets de la crise sanitaire engendré par la COVID-19

4-Au niveau politique, l’ensemble des participants se sont accordés sur la nécessité de renforcer les partis politiques et les syndicats afin de se conformer à l’esprit du nouveau modèle de développement. Seules les institutions représentatives disposent des capacités d’implémenter le contenu du nouveau modèle de développement. Jusqu’à présent, les partis politiques demeurent encore très loin de cet objectif et ne jouent nullement son rôle de médiation ente l’Etat et la société.

5-Les participants se sont accordés aussi sur la réalité selon laquelle le Maroc ne dispose pas encore des compétences politiques fiables, de haut niveau académique et professionnelles. Un grand chantier que le Maroc devra relever pour la concrétisation des dispositions du rapport de la Commission.

6-Sur le plan économique, il est nécessaire, selon les participants, d’entamer des réformes économiques, fiscaux et financiers afin de corriger le fléau de la corruption, de supprimer les avantages économiques, de réduire les atteintes à la fiscalité et d’approfondir la justice fiscale ainsi que le partage égalitaire des ressources nationales.

7-Les participants ont appelé également à éviter l’approche des crédits étrangers auprès des Institutions financières internationales dans le financement du Modèle de développement en raison des obligations et contraintes qui risqueraient de réduire la marge de manœuvre de l’Etat sur les politiques publiques, en particulier au niveau social, l’emploi et la fonction publique.

8-Il s’agit de mettre en œuvre des politiques permettant d’impacter les effets du modèle de développement sur la vie citoyenne, notamment, le pouvoir d’achat, l’élargissement de la classe sociale médiane et garantir une justice sociale fiable.

9-Les participants ont appelé également à inclure l’approche genre dans le nouveau modèle de développement, en l’occurrence, l’égalité dans les droits politiques, l’accès à l’emploi, le renforcement des jeunes en matière d’éducation et d’emploi sans oublier la présence des enfants dans cette même approche.

10-L’implémentation du nouveau modèle de développement se manifeste dans la nécessité de garantir un enseignement de qualité, justice exemplaire, régime sanitaire performant et les services de qualité pour l’ensemble des citoyens marocains sans distinction aucune.

11-Sur le plan du développement administratif, toutes les interventions se sont accordées sur l’application de l’ordre du mérite et de l’expérience dans les postes de responsabilités et l’accélération de la digitalisation.

12-Au niveau de l’organisation territoriale du Royaume, les participants ont insisté sur la nécessité de mettre fin aux inégalités sociales et territoriales en instaurant le principe de l’égalité entre les régions et provinces. Un autre critère ayant retenu l’attention des participants dans ce sens réside dans la subsidiarité entre les compétences de l’Etat et celles des Régions avec une autonomie administrative et financière.

13-La nécessité de se focaliser sur le rôle des technologies d’information et de communication dans l’accompagnement de l’installation su nouveau modèle de développement tout en gardant le principe de l’indépendance et de l’autonomie médiatique.

14-L’importance d’appliquer les engagements internationaux du Maroc en matière d’implémentation du Nouveau Modèle de développement en laissant un regard profond à la concrétisation des Objectifs du Développement Durable (Agenda 2030).

 

Compartir

Sobre esta serie

La Fundación Konrad Adenauer, sus talleres de formación, centros de formación y oficinas en el extranjero ofrecen anualmente miles de eventos sobre temas cambiantes. Le informamos en www.kas.de acerca de una selección de conferencias, eventos, simposios etc. , de forma actual y exclusiva. Aquí, usted encuentra, además de un resumen en cuanto al contenido, materiales adicionales como imágenes, manuscritos de diálogos, vídeos o grabaciones de audio.