Titre unique

Publication du guide des bonnes pratiques du dialogue social en Tunisie

de Ghaydaa Thabet

Renforcement du diaologue social en Tunisie

La Konrad-Adenauer-Stiftung, le centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD) et l’école supérieure des sciences économiques et commerciales de Tunis (ESSECT) ont élaboré un guide des bonnes pratiques du dialogue social en Tunisie. En présentant les conditions et les critères de réussite du dialogue social, ce guide a vocation à renforcer les capacités des partenaires sociaux à prévenir et à gérer les conflits sociaux.

Depuis 2011, la transition économique en Tunisie connaît plusieurs difficultés causées par la persistance de l’instabilité politique, l’insécurité et la montée du terrorisme, le développement des activités de contrebande et de l’économie informelle, mais également la croissance des mouvements de contestations et de revendications sociales. En effet, depuis 2011, le nombre de grèves, le nombre d’institutions touchées et le nombre de journées de travail perdues ont sensiblement augmenté.

Dans ce contexte, caractérisé par un durcissement des relations professionnelles et un accroissement des conflits, il s’avère difficile de stimuler l’investissement, national et étranger, et d’assurer le bon fonctionnement de l’appareil productif. Dès lors, la quête d’une paix sociale, à travers un dialogue social apaisé et constructif, devient un élément stratégique pour relancer l’économie tunisienne.

Partant de ce constat, la Konrad-Adenauer-Stiftung, le centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD) et l’école supérieure des sciences économiques et commerciales de Tunis (ESSECT) ont élaboré un guide des bonnes pratiques en matière de dialogue social. Ce document est le résultat de deux enquêtes effectuées au sein d’entreprises tunisiennes pour analyser les conditions et les critères de réussite du dialogue social.

La première enquête de nature quantitative a été effectuée auprès de 477 entreprises par SIGMA Conseil. Une deuxième enquête qualitative a été réalisée par une équipe d'enseignants et d'étudiants de l'ESSECT auprès de huit entreprises tunisiennes, choisies de manière à comporter des entités où le dialogue social est performant et d’autres où, au contraire, il présente des difficultés.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la contribution de la KAS et de ses partenaires au projet "Alliance pour la Croissance Economique et pour l’Emploi/ACE, Dialogue social", mandaté par le BMZ et exécuté par la GIZ, dont l’objectif est de renforcer la capacité des acteurs du dialogue social en Tunisie à prévenir et gérer les conflits sociaux.

partager

Interlocuteur

Ghaydaa Thabet

Ghaydaa Thabet

Chargée de programme

ghaydaa.thabet@kas.de