Présentations & compte-rendus

L'avenir des jumelages au XXIe siècle

4e Congrès franco-allemand des communes

"Le jumelage constitue un moyen de faire de la diplomatie au niveau local", telle est la conclusion à laquelle est parvenu un participant du 4e Congrès franco-allemand des communes qui s'est tenu à Paris et à Moulins (Allier) du 12 au 14 février. Plus de 30 maires, conseillers municipaux et spécialistes municipaux de France et d'Allemagne ont accepté l'invitation de la Fondation Konrad Adenauer et de la Fédération d'Élus Bourbonnais (FEB) et ont discuté des nouvelles idées et possibilités pour les jumelages existants.

"Le jumelage constitue un moyen de faire de la diplomatie au niveau local", telle est la conclusion à laquelle est parvenu un participant du 4e Congrès franco-allemand des communes qui s'est tenu à Paris et à Moulins (Allier) du 12 au 14 février. Plus de 30 maires, conseillers municipaux et spécialistes municipaux de France et d'Allemagne ont accepté l'invitation de la Fondation Konrad Adenauer et de la Fédération d'Élus Bourbonnais (FEB) et ont discuté des nouvelles idées et possibilités pour les jumelages existants.

 

Il est incontestable que les jumelages des villes ont joué un rôle majeur dans la réconciliation franco-allemande. Pendant des décennies, ils ont permis de nouer des contacts personnels et de nouer des amitiés. Souvent, l'accent était mis sur la mémoire commune et la construction d'une Europe unie. Mais même en période de turbulences, les jumelages de villes peuvent apporter une contribution importante à la compréhension internationale. Par exemple, un participant a fait état de la consolidation du jumelage avec une municipalité anglaise depuis le Brexit : le jumelage de villes comme garantie d'un lien particulier entre les peuples au niveau local.

 

Un des défis du XXIe siècle pour la coopération institutionnalisée entre les communes est le suivant : les fondateurs ainsi que les acteurs des associations de jumelages vieillissent, elles ont souvent des difficultés à recruter des membres plus jeunes. C'est l'une des raisons pour lesquelles le jumelage des villes a besoin de nouvelles impulsions. Plusieurs exemples de « best practices » ont été présentés lors de la conférence. Par exemple, en plus des échanges scolaires, le sport est un moyen efficace de dialogue sans qu'il soit nécessaire de maîtriser parfaitement la langue de l'autre. L'idée d'un maire de la région parisienne de profiter des prochains Jeux olympiques de Paris pour organiser des "mini-Jeux olympiques" des villes jumelées dans des sports sélectionnés a été très bien accueillie. Le jumelage des villes pourrait également jouer un nouveau rôle en matière de protection de l'environnement : les administrations des villes pourraient profiter les unes des autres pour développer conjointement de nouvelles idées et de nouveaux projets, par exemple dans le domaine de la protection des rivières.

La coopération dans l’aide au développement peut également être un moyen de renouveler les partenariats. Le maire de la ville française de Houdan (Yvelines) a fait part de son expérience du partenariat trilatéral entre sa municipalité, Groß Scheen en Basse-Saxe et Baïla au Sénégal. Ensemble, des volontaires de France et d'Allemagne ont soutenu la communauté partenaire sénégalaise. Les projets ont été une véritable attraction pour les jeunes Français et Allemands.

partager

Mis à disposition par

Bureau de la Fondation en France

À propos de cette série

La Fondation Konrad-Adenauer, ses instituts, centres de formation et bureaux à l'étranger proposent tous les ans uin grand nombre de manifestations dédiées à des thèmes différents. À l'adresse www.kas.de, nous vous présentons, de manière actuelle et exclusive, des conférences, événements et symposiums. Outre un résumé thématique, vous trouverez ici aussi du matériel supplémentaire tel que des photos, des manuscrits de discours, des vidéos ou des podcasts radio.