Présentations & compte-rendus

"L'investissement dans la confiance pour la relance économique"

Conférence organisée par la KAS Algerie et Comet-Info

Le thème traité le 30 décembre 2019 à Alger, par les experts de la taskforce initié par la Fondation Konrad Adenauer et le Centre de Recherches en Economie Appliquée lors d’une conférence organisée par Comet-info et la Fondation Konrad Adenauer a porté sur le facteur Confiance des acteurs économiques comme levier pour la relance de l’économie.

De nombreux experts algériens s’accordent à dire que la question de la relance économique n’est pas seulement une affaire de financement de l’économie mais elle est surtout une affaire de Confiance. La confiance est un critère de base pour apprécier les performances d’une économie.

Le ralentissement de l’économie mondiale, conjuguée à la crise financière 2008 des «subprime », ont affecté durement la principale source de revenu externe de l’Algérie « les recettes des hydrocarbures ». Cette situation a engendré un ralentissement de l’économie algérienne. Plus encore, cette situation a été aggravée ces dernières années par une crise politique interne qui a produit une érosion du degré de confiance des acteurs économiques locaux dans la relance économique mais également les partenaires économiques étrangers qui perçoivent l’Algérie comme une destination à risque pour leurs investissements.

Le choix de la thématique de la taskforce de traiter de la Confiance des opérateurs  est approprié dans la conjoncture actuelle du pays. C’est une question qui est au centre des préoccupations des décideurs algériens et les experts de la taskforce ont  voulu apporté leur contribution et leur point de vue sur l’économie et sur les facteurs de relance. Tous les experts de la taskforce ont insisté sur la question de la crise et du degré de confiance des opérateurs qui est au plus bas.

Les experts participant à la table ronde ont identifié trois grands facteurs qui entravent le dynamisme de l’économie. D’abord le facteur qualité des institutions et le non respect de l’Etat de Droit.  Ensuite, le facteur corruption et les règles d’éthique régissant les affaires et l’économie et enfin, le facteur relatif à la relation entre le développement humain et l’accès inéquitable à la rente. Selon les experts, le manque de confiance qui règne entre les opérateurs économiques et entre ces derniers et l’Etat freine sérieusement le dynamisme économique.

partager

Interlocuteur

Nora-Houda Beldjoudi

Nora-Houda Beldjoudi bild

Assistante de Projet - Bureau de liaison d'Alger

kasalger@hotmail.com +213 21 27 29 50 +213 21 27 78 19

Mis à disposition par

Bureau Tunisie / Algérie

À propos de cette série

La Fondation Konrad-Adenauer, ses instituts, centres de formation et bureaux à l'étranger proposent tous les ans uin grand nombre de manifestations dédiées à des thèmes différents. À l'adresse www.kas.de, nous vous présentons, de manière actuelle et exclusive, des conférences, événements et symposiums. Outre un résumé thématique, vous trouverez ici aussi du matériel supplémentaire tel que des photos, des manuscrits de discours, des vidéos ou des podcasts radio.