Présentations & compte-rendus

50 ans promotion de la démocratie, de la liberté et de la paix

de Ute Gierczynski-Bocandé

journée des portes ouvertes de la FKA Dakar

Les partenaires de la Fondation Konrad Adenauer ont répondu en grand nombre à l’invitation à fêter ensemble le jubilé d’or de la coopération internationale. A l’instar des collaborateurs du siège de la FKA en Allemagne et de tous les bureaux à travers le monde, la FKA Dakar a tenu à célébrer cet évènement dans la joie. Les partenaires sont venus de Ziguinchor, de Kédougou, de St. Louis, de Kolda, de Salémata, de Kaolack, de Fatick…tout le Sénégal était bien représenté pour faire le bilan des activités, exposer les résultats et créer des synergies entre les activités.

Le cinquantenaire de la coopération internationale de la FKA célébré avec les partenaires du Sénégal

Journée des portes ouvertes à la FKA

Les partenaires de la Fondation Konrad Adenauer ont répondu en grand nombre à l’invitation à fêter ensemble le jubilé d’or de la coopération internationale. A l’instar des collaborateurs du siège de la FKA en Allemagne et de tous les bureaux à travers le monde, la FKA Dakar a tenu à célébrer cet évènement dans la joie. Les partenaires sont venus de Ziguinchor, de Kédougou, de St. Louis, de Kolda, de Salémata, de Kaolack, de Fatick…tout le Sénégal était bien représenté pour faire le bilan des activités, exposer les résultats et créer des synergies entre les activités.

Déjà à la porte de la FKA Dakar le slogan était donné : 50 ans d’engagement pour la démocratie, la justice, la liberté et la paix, inscrit sur les tshirts bleu ciel des boursiers et stagiaires de la FKA qui s’étaient constitué en comité d’accueil et d’encadrement. Pendant une journée, c’était l’effervescence dans la grande salle et les jardins de la fondation : tous les partenaires étaient venus. La cour était remplie de chaises, sous les manguiers, et de tableaux d’exposition de photos, publications et d’autres supports des partenaires qui l’ont transformée en une foire de réalisations et d’idées. Dans le « coin vidéo », les participants pouvaient savourer les films sur les manifestations des partenaires, particulièrement les travaux de Fabio Gbadoe, boursier de la FKA et étudiant en télévision au CESTI. Le « Coin radio » offrait aux participants la possibilité de suivre en différé les émissions radio « Convergences » de Thies FM, « Xam sa yellef » de Al Fayda FM Kaolack et « Entreprise Citoyenne » du CNP.

A partir de 9 heures du matin, les communications s’enchaînaient, et l’accent était mis sur les résultats. Ainsi Cheikhou Faye, directeur de TAATAAN, a fait le bilan extrêmement positif de 36 ans d’appui à la décentralisation. Les résultats de la coopération avec le Conseil National du patronat sont aussi épatants, à en croire Madame Adama Sow, responsable de la formation. Mamadou Sarr de la CARITAS a souligné les efforts faits dans la réinsertion d’émigrés revenus au Sénégal, et les débats ont montré que l’appui de la FKA à la décentralisation et au secteur économique on apporté des résultats palpables et contribué efficacement au développement durable.

Le même constat était fait dans les secteurs d’activités qui ont commencé dans les années 90 et 2000 : Ibrahima Sarr, le directeur du CESTI, s’est réjoui de la fructueuse collaboration ainsi que Cheikh Tidiane Ndiaye, le coordonnateur de la rédaction de l’Agence de presse sénégalaise, qui a souligné le partenariat « gagnant-.gagnant ». Les autres partenaires dans le domaine des médias ont présenté leurs organisations et leurs résultats : l’Association des journalistes en régions frontalières avec le secrétaire général Mahamadou Lamine Barro, l’Association des communicateurs catholiques avec la coordinatrice Marie-Louise Djandy, « Convergences » de Thies avec Albert Faye et « Al Fayda » de Kaolack avec le directeur Ibrahima Gaye.

Après les débats sur le rôle des médias dans la démocratie, c’était le tour des « jeunes élites, moteurs et vecteurs du développement » à prendre la parole : Ousmane Ba a présenté le Mouvement Citoyen initié par le professeur Penda Mbow, avec le but de pousser les jeunes à s’engager pour l’éducation civique et la réflexion. Nestor Bianquinch, président de l’Association des élèves et étudiants Bassari a introduit son organisation qui œuvre pour la solidarité, l’excellence et l’identité culturelle dans l’espace scolaire.

Le programme d’éducation á la paix et de dialogue de la Jeunesse Etudiante Catholique a été présentée par Grégoire Sarr et l’Abbé Camille Gomis a introduit l’initiative d’éducation à la paix en Casamance de la Génération non violente qu’il a fondée lui-même il y a quelques années. Omar Diouf a présenté le Club des amis de la FKA qui s’emploient à rendre plus visible les actions de la fondation, et Gata Doré a fait le bilan des activités du REBAFKA, réseau des boursiers et des anciens boursiers de la FKA.

La pause déjeuner fut l’occasion pour les participants d’échanger au-delà des débats, en se retrouvant autour des stands de la foire et des coins radio et vidéo, pour créer davantage de liens et de synergies entre les partenaires. Un high-light fut la présentation d’extraits de pièces de la troupe TOTOK du Mouvement Citoyen, suivie de la lecture d’un poème par la boursière Sandra. La culture comme vecteur de messages a été bien appréciée par toute l’assistance qui a félicité les artistes et les poètes en l’herbe parmi les boursiers de la FKA.

Le programme d’accès des femmes rurales aux instances de décision, initié par le Groupe de recherche et d’appui aux initiatives féminines GRAIF, présenté par la secrétaire générale Joséphine Ndione et le programme de défense des droits des femmes de l’Association des juristes sénégalaises introduit par Lydie Sanka Kabou on donné le ton du panel de promotion des femmes. Ainsi sont intervenues Monique Thiandoum, présidente de la CUDAFCS, et Assa Diallo, présidente de l’Association pour le développement des femmes de Kédougou. Deux autres partenaires de la région de Kédougou ont présenté les résultats dans le domaine de la promotion de la femme, des jeunes et de l’environnement : Abbé Jean Paul Bindia en tant que coordonnateur de l’Association pour le développement du pays Bassari au Sénégal, et l’Association d’appui aux initiatives locales et à l’environnement de Dindefelo.

Le sénateur Sidy Dieng a fait l’historique de la mythique bande dessinée Afrique Citoyenne que la FKA édite avec ASECOD, et les initiatives d’éducation à la paix, à la prévention et à la résolution de conflits ont été présentées par Honoré Ndiaye président du MALAO, Bassa Diawara coordonnateur du CASADES et Abdoulaye Seck chargé de programme de Amnesty international Sénégal.

Le modérateur et coordonnateur de la journée, Pape Ibrahima Beye, a eu le plaisir, dans son résumé, de souligner que non seulement la coopération avec chaque partenaire a porté de beaux fruits dans le développement de la démocratie et de la bonne gouvernance au Sénégal. Il a particulièrement salué les efforts faits par la FKA et ses partenaires de réunir les efforts et de créer des synergies pour une plus grande efficacité des actions.

La présence et la participation de plusieurs personnalités de la vie politique et artistique du Sénégal a été vivement saluée. Citons á titre d’exemple Ousmane Badiane, le premier vice président du Conseil Régional de Dakar, Cheik Aliou Ndao et Aminata Sow Fall, qui à travers sa belle contribution a vivement encouragé la FKA et ses partenaires à aller toujours de l’avant pour la sauvegarde et l’avancement des valeurs démocratiques avec au centre, le respect et le développement de la dignité humaine.

partager

Forum
27 juin 2012
Dakar
Promotion de la démocratie
Audience 27 juin 12 kasdakar