Discussion

La monoparentalité: réalité sociale et écueils juridiques

09:15 - 15:00

La Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) et le Forum de l’Académie Politique (FOAP) organisent une journée d’étude portant sur le thème de la monoparentalité.

Détails

Le constituant tunisien a jugé bon d’indiquer dans l’article 7 de la nouvelle constitution que « la famille est la cellule de base de la société et qu’il incombe à l’État de la protéger ». Il reprend ainsi le troisième alinéa de l’article 16 de la déclaration universelle des droits de l’Homme qui stipule que « la famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la Société et de l’État ».

Cet article pose un grand nombre de questions dont, en particulier :

À quelle structure familiale le constituant fait-il, implicitement, référence dans cet article ?

Quelle place est faite, dans la société, aux individus en dehors de toute organisation familiale ?

De quoi et de qui, l’État se doit-il de protéger la famille et par quels moyens entend-il le faire ?

À quoi ressemble aujourd’hui la famille tunisienne ?

En fait, la structure familiale patriarcale traditionnelle a connu de profonds bouleversements. La famille nucléaire, constituée d’un couple avec un ou plusieurs enfants, s’est imposée peu à peu comme nouvelle norme familiale. La taille des ménages a, en effet, fortement diminué en quelques décennies et les différences entre zones urbaines et zones rurales tendent à se réduire.

Et, dans notre société en mutation, une nouvelle structure familiale émerge : la famille monoparentale.

En effet, avec une quinzaine de milliers de cas de divorce chaque année, avec les éventuels décès « prématurés » d’un des deux parents, avec une moyenne d’un millier de naissances hors mariage par an et avec, en outre, l’existence d’un certain nombre de cas où cette structure familiale constitue un choix de vie, la monoparentalité est devenue l’une des formes envisageables de la famille.

Mais, à l’inverse des sociétés occidentales, le modèle de la famille monoparentale reste encore marginal. Il est, de surcroit, difficile à assumer en tant que choix de vie, surtout pour les femmes et davantage encore en milieu rural.

La famille monoparentale n’en demeure pas moins une réalité en Tunisie, une réalité qui est trop peu prise en compte et qui, dès lors, fait face à des difficultés spécifiques.

On peut en citer les difficultés administratives et juridiques qui demeurent malgré l’évolution certaine de nos textes. Ainsi, arrive-t-il encore souvent à des mères de se voir refuser le renouvellement des passeports de leurs enfants alors que la loi, depuis 1993, leur octroi la tutelle en ce qui concerne les voyages.

Et ce, sachant que la plus grande difficulté reste, sans aucun doute, celle du regard désapprobateur de la société qui conçoit encore la famille monoparentale comme une anomalie.

partager

ajouter au calendrier

Lieu de l'événement

Hôtel Golden Tulip, Taj Sultan - Hammamet

Contact

Slim Jaoued

Slim Jaoued bild

Chargé de Programme pour la Tunisie

slim.jaoued@kas.de
La monoparentalité, réalité sociale et écueils juridiques