Conférence spécialisée

EDUCATION ET CITOYENNETÉ

QUELLE POLITIQUE POUR LA FORMATION?

En collaboration avec l’Institut Supérieur de l’Education et de Formation Continue (ISEFC), l’Observatoire Arabe des Religions et des Libertés et la Konrad-Adenauer-Stiftung abordent la question de l’enjeu de l’éducation en Tunisie.

Détails

Un séminaire de deux jours permettra une réflexion ouverte et profonde sur les problèmes du système éducatif et universitaire en Tunisie.

La réforme éducative continue de susciter perplexité et appréhensions à plus d’un titre : les attentes des élèves et des parents, la mise en œuvre par les administrations et le corps enseignant et l’attente des résultats tant espérés.

Depuis 2011, plusieurs appels concernant l’urgence à revisiter le système éducatif tunisien ont été lancés. Différentes réflexions et propositions ont été présentées et discutées par une grande diversité d’acteurs, dont les organisations de la société civile, mais aussi d’une façon timide certains partis politiques. Cependant, la grande réforme tant attendue n’a pas pu démarrer. Un sentiment de malaise règne chez les élèves, les parents et les enseignants.

Actuellement, nous assistons à une grande confusion concernant le système de formation des futurs enseignants de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire. La question de recrutement des enseignants est encore controversée et souvent contestée. La qualité de la formation des Formateurs risque d’être le dernier souci des différents acteurs.

Bien que les nouvelles licences professionnelles « Education & Enseignement » créées récemment correspondent à un véritable changement de métier, cela n’a pas permis pour autant la construction de véritables cursus de formation de formateurs. Autre élément de complexité : les évolutions en cours du métier d’enseignant, constatées ou prescrites, métier auquel les jeunes générations doivent être préparées pendant leur année de stage, alors que les recherches en sciences humaines revisitent des vérités considérées comme acquises et que les techniques de l’information et de la communication modifient profondément les conditions de l’accès aux savoirs et de leur échange.

partager

ajouter au calendrier

Lieu de l'événement

Tunis

Contact

Lucia Kremer

Lucia  Kremer bild

Chargée de programme pour la Tunisie