Présentations & compte-rendus

L’Allemagne est-elle un modèle économique pour l’Algérie ?

de Nora Beldjoudi
Telle était la question posée pour un fond de débat lors d’une conférence organisée conjointement entre la Fondation Konrad Adenauer et la Chambre Algéro-allemande de Commerce et d’Industrie le 3 novembre 2019.

Le succès économique de l’Allemagne fascine les algériens notamment les économistes, entrepreneurs et hommes d’affaires.

Lors d’un panel de discussion lancé dans un concept «Discuss & Share», réunissant une assistance plurielle, avec des intervenants de différentes spécialités, pour échanger et débattre des questions d’intérêt commun, la question du modèle économique allemand a été posée par les Algériens, majoritairement séduits par le Made in Germany.

Les experts du panel ont ouvert la discussion sur plusieurs questions de l’heure. Le modèle économique allemand a d’abord été globalement exposé pour savoir dans quelles mesures et dans quelles dimensions il pourrait inspirer les projets de cette jeunesse en pleine mobilité à la recherche d’une transition laborieuse.

Les idées maîtresses de la transition énergétique allemande, qui consiste à valoriser des programmes innovants en jouant sur les bases d’une sociologie de l’environnement et les nouveaux modes de consommation, ont également été développées. Mais ce qui a suscité les débats et soulevé des interrogations pertinentes, ce sont les conclusions du panel qui ont tourné autour du volet des bonnes pratiques qui peuvent être prises en considération dans les programmes d’un pays en mouvement à la recherche d’un meilleur avenir économique pour la construction d’une cohérence économique, politique et sociale.

Il est sûr toutefois que le modèle allemand dans sa globalité ne laisse pas indifférent. Les participants ont tous insisté sur la valorisation des compétences par la reconnaissance des ressources humaines à leur juste valeur, tout en aspirant à un changement de système politique et de système de gestion, convaincus que le modèle allemand répond plus qu’un autre à leurs attentes. Mais la mise en œuvre fait défaut car il s’agit d’un remaniement radical et le manque de moyens pose un sérieux problème. Tous, espèrent cependant la sensibilisation des forces vives de leur jeunesse éparpillée de par le monde et comptent sur la contribution de cette diaspora même qui représente fièrement l’Algérie sur les différents continents. 

partager

Contact

Dr. Holger Dix

Dr. Holger Dix

Directeur du programme régional du dialogue politique en Afrique subsaharienne, Directeur par intérim du bureau de la fondation en Afrique du Sud

holger.dix@kas.de +27 11 214 2900 +27 11 214 2914
Contact

Nora Beldjoudi

Nora Beldjoudi

Chargée de programme

nora.beldjoudi@kas.de +213 44 193 505 +213 44 193 503