Seminar

Atelier de formation sur la nécessité de la participation de la femme au processus électoral

Ce séminaire a été organisé par le Bureau de Consultation en Genre, Participation Citoyenne et Développement (BCGPCD) en collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer (KAS).

Details

Le séminaire était destiné à 40 participants dont une majorité de femmes mais aussi des hommes, à Matadi, dans la province du Kongo Central.

Alors qu’elles représentent 52% de la population congolaise, on peut constater le manque de participation des femmes aux élections que ce soit en tant qu’électrices ou en tant que candidates. Pourtant, la Constitution de la RDC de 2006 a inscrit en son article 14 le principe de parité homme-femme. Il est important de souligner que la RDC est d’ailleurs l’un des seuls pays au monde à avoir inscrit ce principe dans sa loi fondamentale. La Loi portant modalités d’application des droits de la femme et de la parité a été promulguée le 1er août 2015 afin de mettre en œuvre l’article 14 de la Constitution. Cependant, à l’instar de l’article 13 de la Loi électorale du 24 décembre 2017, cette loi ne prévoit pas de mesures contraignantes.

Le présent séminaire avait pour but de sensibiliser les femmes et hommes présents à la nécessité de la participation des femmes au processus électoral. A cet effet, quatre thèmes ont été abordés par trois intervenants de qualité durant les deux jours de séminaire, à savoir, Mme Faida Mwangilwa, Consultante Genre au BCGPCD et Ministre honoraire chargée du Genre, de la Famille et de l’Enfant; M. Théodore Tshabela, Consultant en communication et expert consultant pour la Fondation Hanns Seidel et le représentant du Secrétaire exécutif provincial de la CENI (« Commission Electorale Nationale Indépendante »).

Les thèmes suivants ont été abordés: « Le Genre et la nécessité de la participation des femmes au processus électoral en cours », « La lutte contre les stéréotypes et les préjugés à l’égard des femmes engagées en politique », « Le système électoral en cours, opportunités pour les femmes à accéder aux instances décisionnelles. Réalité ou rêve ? » et enfin, « La communication en période électorale ». Ces quatre conférences ont été complétées par le partage d’expérience de Mme Faida Mwangilwa sur sa carrière en tant que femme politique. Il s’en est suivi des travaux de groupe dont les résultats ont été présentés en plénière.

Ainsi, cet atelier de formation s’inscrit dans la continuité de l’un des objectifs poursuivis par la KAS, à savoir: favoriser la participation massive des femmes à l’élaboration des processus sociopolitiques et socioéconomiques.

Zum Kalender hinzufügen

Veranstaltungsort

Matadi

Kontakt

Gregor Jaecke

Gregor Jaecke bild

Leiter des Auslandsbüros Syrien/Irak (in Vorbereitung)

gregor.jaecke@kas.de +49 3016 996-3381

Bereitgestellt von

Auslandsbüro Demokratische Republik Kongo