Présentations & compte-rendus

La Fondation Konrad Adenauer ouvre un nouveau bureau en Afrique

Lutter sur place contre les causes de la fuite

Mercredi le 2 décembre 2015, Dr. Gerhard Wahlers, le Secrétaire Général Adjoint et Directeur du Département pour la Coopération Européenne et Internationale de la Fondation Konrad Adenauer, a inauguré solennellement le nouveau Bureau Régional de la Fondation à Abidjan. L’inauguration du nouveau «Programme pour le Dialogue sur la Politique Sécuritaire en Afrique sub-saharienne» s’est également tenue dans le cadre de la cérémonie.

«Dans un monde sans frontières, il est indispensable de résoudre les nombreux défis politiques, économiques, sociaux et écologiques ensemble» a expliqué Dr. Wahlers lors de la cérémonie à une audience de représentants politiques, militaires, économiques, diplomatiques et civiques. Les buts de la Fondation Konrad Adenauer sont la promotion des relations entre l’Allemagne et la Côte d’Ivoire, la création de plateformes de dialogue et la formation de réseaux afin d’améliorer la compréhension mutuelle entre les deux pays et les deux continents.

Le dialogue et la coopération

La Fondation Konrad Adenauer focalisera son travail sur trois thèmes principaux : premièrement, elle vise à établir un dialogue avec les acteurs économiques. Le Programme Régional pour le Dialogue Politique s’engage à promouvoir une économie sociale de marché qui inclut toutes les couches sociales. Deuxièmement, c’est la coopération avec les partis politiques et les parlements. Troisièmement, la Fondation s’engage pour un dialogue avec les médias et la société civile. Dans ce contexte, elle soutiendra les acteurs non-étatique afin qu’ils puissent jouer un rôle d’observateur et de correctif des actions de l’Etat.

Le nouveau Programme pour le Dialogue sur la Politique Sécuritaire en Afrique sub-saharienne

Depuis plus de dix ans, le Programme Régionale pour le Dialogue Politique favorise l’échange entre le militaire et la politique. Etant donné la multitude de défis sécuritaire dans la région, la Fondation a jugé nécessaire d’élargir cet engagement en établissant un programme supplémentaire qui se concentrera sur la politique sécuritaire et la coopération militaro-civique : le Programme pour le Dialogue sur la Politique Sécuritaire en Afrique sub-saharienne. Les points principaux du nouveau programme seront la discussion sur des sujets militaires et leur encadrement politiques. De plus, la Fondation vise à former des forces de sécurité de la police et de la gendarmerie en les sensibilisant sur les droits de l’homme et les droits civils. La fondation a pour objectif d’étendre les mesures préventives de conflit et de continuer le dialogue entre l’Afrique et l’Europe. Le directeur du programme sera Tinko Weibezahl, qui a déjà représenté la Fondation au Congo et en Afghanistan.

Une décision consciente pour Abidjan

La coopération avec la Côte d’Ivoire n’est pas nouvelle : depuis 1992, la Fondation est représentée au Bénin, au Togo, au Burkina Faso, au Niger et en Côte d’Ivoire par le Programme pour le Dialogue Politique de l’Afrique de l’Ouest. La Fondation a créé un réseau et un dialogue entre les jeunes démocraties.

Selon le Secrétaire Général Adjoint, plusieurs raisons ont mené à la décision de transférer le siège de Cotonou à la capitale économique de la Côte d’Ivoire à Abidjan. D’un côté, la Côte d’Ivoire s’est transformée en une vraie « locomotive » de l’Afrique de l’Ouest qui, avec les meilleurs chiffres du développement, joue un rôle prépondérant dans la région. La décision a été une réaction au regain de la stabilité politique et du développement favorable sur le plan économique du pays. Dr. Wahlers a souligné que l’engagement remarquable de la société civile et du gouvernement ivoirien avaient aussi influencé cette décision. L’histoire de la Côte d’Ivoire a connu une histoire mouvementée. En 2010, la guerre civile avait fait plus de trois milles (3000) morts. Aujourd’hui, a continué le Secrétaire Générale Adjoint, la volonté commune de se mettre à résoudre les défis du futur sans oublier le passé sombre, est perceptible partout. Madame Elke Erlecke, la Directrice du Programme pour le Dialogue Politique, a remercié les Ivoiriennes et Ivoiriens pour l’hospitalité profonde avec laquelle la Fondation avait été reçue en Côte d’Ivoire.

Claude Beke Dassys, Secrétaire Général au Ministère d´Etat du Ministère des Affaires Etrangères, a souhaité la bienvenue à la Fondation Konrad Adenauer en soulignant que le déménagement à Abidjan est considéré comme un grand honneur et surtout comme un signe de confiance en le pays.

partager