Conférence

Peut-on envisager une vie politique sans partis ?

Rencontre-débat organisée en partenariat avec Sigma Conseil

En Tunisie, les baromètres politiques des cinq dernières années indiquent une érosion de la confiance des citoyens envers les partis. Or la constitution tunisienne consacre un rôle prépondérant à la vie partisane, à la démocratie représentative basée sur les partis, qui se trouvent au cœur de la vie politique, au cœur de la décision politique dans un régime semi parlementaire. C’est à ces enjeux et plus encore que le débat sera consacré lors de la Rencontre de Tunis avec un panel d’experts et de personnalités politiques, après la présentation d’un sondage exclusif SIGMA-KAS sur la perception des forces, des faiblesses, des opportunités et des risques charriés par les partis politiques dans l’environnement global de la gouvernance publique du pays.

Détails

es rencontres de Tunis - Peut-on envisager une vie politique sans partis
es rencontres de Tunis - Peut-on envisager une vie politique sans partis

Dans notre pays les partis n’ont plus la confiance des citoyens, tous les baromètres politiques depuis plus de cinq ans l’indiquent. L’opinion publique se détourne des partis politiques, une tendance ressentie à partir de 2015 après l’expérience du « consensus » qui a uni au pouvoir les partis qui se sont farouchement opposés et confirmée lors du scrutin municipal de 2018 quand la moitié de l’électorat de 2014 est allé voter et dont le 1/3 a voté pour des listes indépendantes. Dejà, lors de la crise politique aiguë de 2013, le pays a eu recours aux représentants de la société civile, le quartet nobelisé, pour trouver une issue consensuelle, car les partis ont échoué à se mettre d’accord. Lors du scrutin de 2019, l’arrivée à la magistrature suprême du pays d’un personnage non partisan ayant recueilli près de 3/4 des voix est une preuve du désaveu, s’il en faut, des Tunisiens des partis politiques.

Or la constitution tunisienne consacre un rôle prépondérant à la vie partisane, à la démocratie représentative basée sur les partis, qui se trouvent au cœur de la vie politique, au cœur de la décision politique par un régime semi parlementaire très favorable aux partis politiques. De plus le mode de scrutin par liste et non uninominal donne une part belle aux partis structurés et assure leur domination du paysage politique.

Crise de la démocratie représentative ? Crise du système partisan ? Crise des partis ? Crise de la gouvernance publique ? Quid du rôle d’encadrement et de formation au sein des partis ? Quid des débats d’idées et de l’émulation des réflexions citoyennes initiées par les partis ? Comment rendre les partis politiques plus attractifs ? Faut-il réinventer un nouveau mode de gouvernance des partis plus adapté à la nouvelle donne numérique et des réseaux sociaux ?

Bref, il s’agit d’un sujet existentiel pour les partis politiques en certaines périodes d’incertitudes sur la démocratie et son rôle dans notre société.

partager

ajouter au calendrier
Contact

Slim Jaoued

Slim Jaoued bild

Chargé de Programme pour la Tunisie

slim.jaoued@kas.de