Présentations & compte-rendus

Le financement de l’entreprise par le biais du capital investissment

de Imen Nefzi
La Konrad-Adenauer-Stiftung et le Centres des Jeunes Dirigeants d'Entreprises Sousse ont organisé le 18 mai 2017 à Sousse un petit-déjeuner débat sur Le financement de l’entreprise par le biais du capital investissment

"La PME, l’enfant pauvre de l’inclusion financière" a déclaré monsieur Slim ABDELJELIL, Conseillé chargé de mission auprès du cabinet du Président du Gouvernement, lors de son intervention. D’après monsieur Abdeljalil, malgré l’importance économique, sociale et fiscale de la PME qui représente en Tunisie 80% de l’économie tunisienne et qui participe à hauteur de 70% du PIB et qui fait travailler 60% des salariés, les PME souffrent d’une exclusion financière. 75% n’accèdent pas à des financements bancaires dans la phase de création et 62% dans la phase de croissance.

En fait, malgré que les PME jouent un rôle crucial pour le développement économique et qui sont l’un des moteurs de la création d’emplois et de la croissance du PIB, leur développement représente un enjeu de taille. Une entreprise a besoin tout au long de sa vie de financement, pour voir le jour, se développer, innover, exporter et tout simplement pour assurer la pérennité de l’entreprise au quotidien. N’ayant pas accès au financement, les PME ont du mal à réaliser les investissements nécessaires pour accroitre leur productivité et leur compétitivité.

L’accès au financement représente un obstacle majeur. Les mécanismes de financement « classique » étant devenus inaccessibles pour l’entrepreneur, notamment compte tenu des garanties exigées et du taux d’intérêt relativement élevé. Les options de financements en Tunisie sont de plus en plus nombreuses. Plus les entreprise sont informés de ces options, plus ils auront de chances de trouver le type de financements et les conditions qui leur con-viennent.

D’où le choix du thème de ce petit déjeuner débat qui traite la thématique du capital investis-sement (fonds d’investissement, SICAR, Business angels).

Le recours au capital-investissement constitue une alternative efficiente au financement des PME.

Durant le financement des phases précoce de l’entreprise et du fait de l’aversion au risque, il est quasiment impossible de recourir à l’emprunt pour financer les investissements. Il est donc nécessaire de rechercher un apport en fonds propres et, en contrepartie, offrir une prise de participation, minoritaire dans l’entreprise. Dans ce cadre madame Manel Khaled de Wiki Start-up a présenté le rôle de l’incubateur dans l’accompagnement des jeunes entrepreneures. Wiki Start-up est un centre privé tunisien associant incubation d’entreprises, accompagnement et fonds d’amorçage de leurs activités.

L’incubateur est une structure temporaire, adapté à la phase la plus en amont des jeunes entreprises et des projets innovants. Son rôle est de fournir des financements, un appui logistique matériel et immatériel en contrepartie, il demande un loyer ou une part de capital.

Cette activité était une occasion de rapprocher les jeunes entrepreneurs à un moyen de fi-nancement différents des moyens classiques en Tunisie.

partager