Présentations & compte-rendus

Visite du président de la KAS, Prof. Dr. Norbert Lammert et Dr. Gerhard Wahlers au Canada

rapport d'événement

 

Le 15 juillet, le président de la Konrad-Adenauer-Stiftung, le professeur Norbert Lammert, et le secrétaire général adjoint, le docteur Gerhard Wahlers, ont terminé leur visite de deux jours au Canada, qui les a conduits cette fois dans la province de Colombie-Britannique. À Vancouver et dans la capitale provinciale Victoria, ils ont rencontré des professeurs de l'Université de Colombie-Britannique (UBC) et de l'Université de Victoria (uVic). Il s'agissait d'évaluer les processus actuels de politique intérieure et extérieure du point de vue canadien : l'immigration et les problèmes d'intégration ont été abordés, tout comme la perception de l'Europe par le Canada et le traitement des injustices commises contre les peuples autochtones depuis le 19e siècle. La visite s'est également concentrée sur les questions de haute technologie : des échanges ont eu lieu avec une entreprise leader sur le marché mondial des technologies maritimes ainsi qu'avec le "Digital Supercluster" de la province de Colombie-Britannique. L'"Innovation Commissioner" de Colombie-Britannique a également fait partie des interlocuteurs de la direction de la KAS et a expliqué les stratégies de promotion de l'innovation dans l'une des régions les plus actives économiquement du Canada. En raison de la proximité de la côte ouest canadienne avec l'Asie, les interprétations de l'action politique chinoise par des experts canadiens reconnus ont également été d'un grand intérêt. Enfin, la délégation de la KAS a rencontré le ministre canadien des ressources naturelles, Jonathan Wilkinson (photo). Dans le contexte de la visite du chancelier fédéral et du ministre fédéral de l'économie au Canada en août prochain, qui sera entièrement consacrée aux questions énergétiques dans les relations bilatérales, cette rencontre a revêtu une grande importance politique. En tant que ministre responsable, M. Wilkinson a notamment expliqué au professeur Lammert et au Dr Wahlers les raisons de la décision du gouvernement fédéral canadien, annoncée début juillet, de libérer les turbines à gaz en possession de la Russie, qui avaient été bloquées dans un atelier de réparation à Montréal en raison des sanctions canadiennes contre Moscou. L'accord sur la restitution des turbines autorise également l'importation, la réparation et la réexportation des installations pour une période pouvant aller jusqu'à deux ans et ne fait pas l'unanimité au Canada, notamment au sein de la minorité ukrainienne traditionnellement forte dans ce pays ainsi que de l'opposition parlementaire conservatrice. Wilkinson a loué l'atmosphère de la coopération germano-canadienne dans le domaine de l'énergie et dans d'autres domaines politiques. Il a plaidé pour une approche plus pragmatique de la part de l'Allemagne, en particulier sur les questions de production d'énergie respectueuse du climat, et a vu de son côté un grand potentiel pour une coopération plus poussée dans de nombreux secteurs.

partager