Les dix choses à connaître en République Démocratique du Congo

Il y a tant de choses à savoir sur la RDC

La République Démocratique du Congo, R.D.C. en sigle, est un Etat situé au centre du continent Africain. Il y a tellement de choses à savoir sur la RDC mais voici les dix choses à connaître :

Son immense territoire

L’immensité de son territoire le place au douzième rang mondial : 2 345 409 km² (80 fois la Belgique et 4 fois la France), c’est le pays le plus peuplé d’Afrique centrale et le quatrième pays le plus peuplé d'Afrique (derrière le Nigeria, l'Éthiopie et l'Égypte)..

Son potentiel hydrographique

Le réseau hydrographique de la RDC qui couvre environ 77 810 km² est constitué de beaucoup de lacs et rivières, les fameux Grands Lacs (lac Victoria, lac Tanganyika, lac Edouard, lac Kivu). Et bien sûr le majestueux fleuve Congo, véritable colonne vertébrale du pays, et deuxième fleuve au monde derrière l’Amazone pour son débit de 80 832 m³/s, et cinquième par sa longueur (4 700 km).[1]

Son potentiel géologique

La RD Congo, c’est surtout ce qu’on appelle un « scandale géologique », avec un important potentiel des ressources naturelles et minérales parmi les plus précieux au monde (cobalt, coltan, diamant, or, cuivre).

La RDC possède 47% du massif forestier tropical du continent africain, le deuxième du monde après l’Amazonie et 6% des réserves tropicales mondiales.

Son patrimoine culturel exceptionnel

Près de 450 ethnies différentes cohabitent sur le territoire tout en conservant leur mode de vie propre qui se traduit par de nombreuses pratiques spécifiques comme les danses, les musiques, Les masques, l’habitat, l’artisanat et divers arts formant ainsi un patrimoine humain et culturel unique.

La langue officielle est le français aux côtés des quatre langues nationales reconnues : le swahili ; le lingala ; le kikongo ; et le tshiluba. Des centaines de dialectes sont également identifiés dans le pays, qui font partie de son patrimoine immatériel.

La rumba congolaise est une musique ayant vu le jour en RDC avant de voyager vers le cuba sous d’autres formes et sous d’autres cieux aujourd’hui.

Le franc congolais est la monnaie officielle de la République Démocratique du Congo.

Son potentiel humain exceptionnel

Le potentiel humain de la RDC est composé d’une population de plus de 80 millions d’habitants, et une forte croissance démographique évaluée à 3,3% par an. Une population jeune, dont les moins de quinze ans constituent 46%, et qui, en cas de contexte économique stable et pourvoyeur d’emplois pour le plus grand nombre, représenterait une force de travail assez incroyable pour le pays.

Son potentiel Agro-alimentaire

La RDC a un potentiel agro-alimentaire époustouflant, dû à ses terres fertiles et au climat tropical propice et varié où tout pousse comme miraculeusement. La RDC dispose de 80 millions d’hectares de terres arables dont seulement 10% seraient mises en valeur, faisant de ce pays le deuxième de la planète en termes de terres arables cultivables disponibles après le Brésil.

Sa Faune

La faune de la RDC est très riche et comprend diverses espèces animalières et surtout des spécimens emblématiques tels que le paon congolais, le gorille des montagnes, l’Okapi.

Sa flore

Les forêts de la RDC couvrent environ 13 millions d’hectares dont 99 millions de forêts denses humides, soit 67% du territoire.

La flore, sur plus de 50 000 espèces végétales connues en Afrique, la RDC occupe la première place en espèces floristiques locales. La forêt est riche en bois précieux et bois d’œuvre : tek, ébène, cèdre d’Afrique, acajou, okoumé et iroko. Enfin, la savane couvre les régions les plus hautes du bassin du Congo.

Ses sites touristiques

La RDC compte environ 964 sites touristiques répertoriés par le Ministère du Tourisme sur l’ensemble du territoire national, dont 585 sites naturels, 108 historiques, 195 socioculturels 76 industriels. Parmi les 964 sites, 400 n’ont plus de voies d’accès et d’autres se trouvent dans des contrés insécurisées.

L’ensemble de ces secteurs, s’ils étaient mieux développés seraient favorables à l’éclosion d’un écotourisme durable.

 

Son passé douloureux

Depuis plus de 20 ans, les deux provinces de l’est de la République Démocratique du Congo sont déstabilisées par de nombreux groupes armées qui se font et se défont au gré des conflits, sur fond de pillages, viols et meurtres. Ces différents conflits ont fait près de 5,4 millions de morts entre 1998 à 2003, et ces attaques continuent encore de nos jours malgré la présence des Nations Unies.

 

 

 

partager