Séminaire

La radio dans une société sans papier – La signification du journalisme de radio en République Démocratique du Congo

Ce séminaire avait comme groupe-cible des journalistes responsables des radios tout comme des managers des stations de radio locales de la capitale et ceux provenant de trois provinces.

Détails

Le Programme des Médias en Afrique Subsaharienne de la Fondation Konrad Adenauer (KAS) comprend et s’occupe des thématiques centrale suivantes: renforcer la fonction sociale des médias comme 4e pouvoir et contribuer à la construction de l’opinion publique dans le sens de la promotion de la démocratie. De plus, un paysage médiatique indépendant et diversifié doit être encouragé tout comme un échange libre et transparent des opinions politiques doit être rendu possible. Même le thème « Digitalisation des médias et de la politique » est discuté dans le cadre des séminaires du Programme des Médias.

A cours du séminaire de Kinshasa (organisé par le Programme des Médias en Afrique subsaharienne, en partenariat avec la FRPC ("Fédération des Radios de Proximité de la RD. Congo"), les quatre intervenants ont expliqué le sens des radios congolaises du point de vue des perspectives historiques et actuelles. Finalement, ils élaboré avec les participants, des idées, pour montrer comment ce groupe-cible en R.D. Congo, en utilisant la radio comme média, peut–il travailler de manière effective et responsable. Pour clôturer l’atelier, une station de radio protestantes sur la station radio, émettant sur les ondes protestantes « Radio de l’Eglise du Christ au Congo » (ECC) a été visitée.

Pierre N’sana, doctorant de l’Université Libre de Bruxelles, a fait un exposé sur « l’importance de la radio en Afrique centrale depuis le temps colonial jusqu’à nos jours » et un autre second exposé pour « comment travailler à la radio de manière responsable et économique. Il a souligné l’importance, de ne publier que des informations fiables et a montré comment s’adapter comme pourvoyeur de services dans différents groupes cibles. Isidore Kabongo, directeur de la radio à la RTNC (« Radio Télévision Nationale Congolaise»), a reporté avec le regard d’un témoin historique, sur l’évolution de la radio au Zaïre sous le régime de Mobutu jusqu’à la situation actuelle en République Démocratique du Congo. Il a montré tout d’abord, avec brio, comment la radio a servi d’outil de propagande des maîtres belges au temps colonial et comment elle a été instrumentalisée par la suite par l’ancien régime de Mobutu, pour propager son concept de l’authenticité (et aussi plus tard celui de « mobutisme »), afin d’assurer son règne pendant des décennies. Le directeur du Programme des Médias de la KAS en Afrique Subsaharienne, Christophe Plate, montré dans sa communication une autre image des médias (comme on la connaît en Occident), en fait comme «Quatrième Pouvoir». En effet, par leur reportage et la discussion publique qui en résulte, les médias peuvent influencer les événements politiques et représentent ainsi dans le système de division du pouvoir (à côté des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire), un quatrième pilier «virtuel» du pouvoir. Plate a souligné, dans son rôle en tant que journaliste de longue expérience, que c’est la tâche et la responsabilité des médias, de former l’opinion publique tout comme de reporter l’information de manière responsable et objective.

A la fin, une discussion animée a eu lieu, pour montrer comment les journalistes congolais ont des problèmes garder la difficile balance entre l’indépendance financière (garantie de l’existence matérielle) d’une part et autonomie (reportage indépendant et objectif) d’autre part. Jean-Luc Mootoosamy, directeur de «Media Expertise» en Suisse, avait consacré son exposé à la « Radio et réseaux sociaux: comment tirer le meilleur parti de cette coexistence ?» de la digitalisation des programmes de radio tout comme un ancrage efficient dans les réseaux sociaux. L’intervenant a présenté dans un second exposé interactif, comment divers formats de radio, peuvent devenir, sur le long terme, une véritable entreprise économique.

Une visite finale a été effectuée à la station de Radio Protestante de "l’Eglise du Christ du Congo". Et la donner l’opportunité aux participants de s’informer sur place de fonctionnement de cette station de radio locale, comment elle se connecte en réseau et c’était aussi location de changer les opinions sur des questions pratiques.

partager

ajouter au calendrier

Lieu de l'événement

Kinshasa

Mis à disposition par

Bureau du Congo