Afrikajom

Afikajom
Afrikajom est un centre régional de formation, de recherche, un Think Tank un laboratoire d’idées dont l’objectif est le renforcement des capacités des Etats, des organisations de la société civile, des institutions nationales et régionales des droits de l’homme. Il s’agit de construire une vision prospective, novatrice, créative essentiellement centrée sur l’homme et son environnement. Afrikajom s’appuie sur les valeurs africaines et internationales les plus positives pour relever les défis de la paix, de la sécurité et du vivre ensemble.
Vers le site web

WAYAMO Foundation

Wayamo
Wayamo est une organisation indépendante à but non lucratif créée pour renforcer l’État de droit, promouvoir la justice pour les crimes internationaux et transnationaux et favoriser la transparence par le renforcement des capacités judiciaires, la médiation et le journalisme informé.
Vers le site web

Amnesty International Sénégal

Amnesty Senegal
Présente au Sénégal depuis le début des années 1970, Amnesty International Sénégal est devenue officiellement l’entité nationale, appelée aussi section nationale, le 11 octobre 1980. C’est la plus ancienne organisation nationale de droits humains. Elle se compose à ce jour de plus de 10 000 membres et plus de 50 mille militants prêts à agir.
Vers le site web

Timbuktu Institute

Timbuktu Institute
Conscients de la nécessité d’une approche holistique et de réponses multidimensionnelles aux nombreux défis liés au développement, la sécurité, la promotion des Droits humains, de la bonne gouvernance, de la réduction des inégalités conflictuelles, des extrémismes religieux et politiques, des intellectuels, chercheurs, acteurs de la société civile ont mis en place un Think Tank africain dénommé Timbuktu Institute. Ainsi, Timbuktu Institute sera créé le 28 avril 2016 et allie recherches, actions, plaidoyer et sensibilisation dans le but de promouvoir la paix, de prévenir et lutter contre toutes formes d’instrumentalisation des idéologies ou religions à des fins de violence et de conflits pouvant déstabiliser ou compromettre la paix et la stabilité des différents pays. De ce point de vue, l’Institut a voulu se distinguer d’autres centres et instituts dont les recherches sont uniquement orientées vers l’académisme classique, ne visant pas forcément à contribuer au changement.
Vers le site web

Institut des Droits de l’Homme et de la Paix (IDHP)

IDHP
L’Institut des Droits de l’Homme et de la Paix (IDHP), a été créé le 16 mars 1983 par décret du président de la République du Sénégal. C’est un institut national de la République du Sénégal, si bien que son Conseil d’administration est composé du représentant du Président de la République et des représentants des différents ministères. Mais aussi l’IDHP a une vocation continentale, ainsi il est réputé institut interafricain des droits de l’homme et de la paix, faisant suite à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples. Il est à la fois un centre de recherche et de formation à vocation continentale ayant pour missions principales: l’enseignement de Droits de l’homme, la formation et le perfectionnement en matière de droits de l’homme, la recherche, la documentation et la diffusion des informations sur les droits de l’homme et sur la paix, l’organisation de colloques et séminaires nationaux et internationaux sur les Droits de l’homme et sur la paix.
Vers le site web

WATHI

WATHI
WATHI, le think tank citoyen de l’Afrique de l’Ouest, est un laboratoire d’idées participatif et multidisciplinaire qui a pour objectif de contribuer au partage de connaissances et à la production d’idées sur les enjeux politiques, économiques, sociaux et culturels cruciaux pour le présent et l’avenir des pays d’Afrique de l’Ouest. L’espace géographique de WATHI inclut les 15 pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ainsi que le Cameroun, le Tchad et la Mauritanie. Librement inspiré de «waati» qui signifie «temps» en langue bamanakan du Mali, WATHI exprime à la fois l’urgence d’une mobilisation collective et la nécessité d’un engagement sur la longue durée.
Vers le site web

Conseil constitutionnel du Sénégal

Conseil Constitutionnel
Créé par la loi de révision constitutionnelle du 30 mai 1992 qui avait supprimé la Cour suprême, le Conseil constitutionnel figure, parmi les Institutions de la République prévues par la Constitution de 2001, dans la Rubrique « Pouvoir judiciaire du Sénégal ». Il comprend sept membres nommés par le Président de la République, dont deux sur une liste de quatre personnalités proposées par le Président de l’Assemblé nationale. Il a des attributions en matière constitutionnelle, en matière électoral et référendaire, en matière consultative et dans d’autres matières.
Vers le site web

Ministère de la Justice du Sénégal

MinistereJustice
Le ministère de la Justice est l'un des 33 ministères du gouvernement de la République du Sénégal. Sa structure et ses compétences sont définies dans le Décret n° 2007-554 du 30 avril 2007 portant organisation du ministère de la Justice.
Vers le site web

Association sénégalaise de Droit constitutionnel (ASDC)

Créée en 2020, l’ASDC s’est donné comme mission d’offrir une perspective sénégalaise sur le droit constitutionnel et d’être un lieu favorisant les réflexions des professeurs, avocats, juges, fonctionnaires et étudiants et enrichissant la pensée constitutionnelle sénégalaise. L’association sénégalaise de droit constitutionnel vise à animer le milieu des constitutionnalistes en organisant des congrès, rencontres, forums et colloques en lien avec le droit constitutionnel. L’association sénégalaise de droit constitutionnel se veut un forum inclusif de toutes les personnes intéressées au droit constitutionnel sénégalais ou étranger. Elle se veut de regrouper ceux et celles qui s’intéressent, de près ou de loin, à l’enseignement, à la recherche ou à la pratique du droit constitutionnel. Professeurs et étudiants de droit ou de science politique, juriste de l’Etat ou du secteur privé, acteurs politiques ou journalistes.