Titre unique

"Journalisme politique et changements en Tunisie"

Nouveau magazine "OpTunisme"

La Konrad-Adenauer-Stiftung, bureau de Tunis, vient de publier « OpTunisme », magazine de l’Académie Tuniso-Allemande des Jeunes Journalistes, organisée du 12 au 21 septembre 2013 à Tunis, et qui a eu pour thème « Journalisme politique et défis des changements en Afrique du Nord ».

Ce magazine est le fruit d’un partenariat fructueux entre la Konrad-Adenauer-Stiftung et l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information, qui s’est consolidé par l’Académie Tuniso-Allemande des Jeunes Journalistes. Cette Académie a réuni des jeunes talents des médias de la Tunisie et de l’Allemagne, pour une formation sur le tas au journalisme politique.

Les transformations politiques, économiques et sociales qu’a connues la Tunisie, durant les trois dernières années, ont constitué la base du travail des jeunes journalistes. Le magazine « OpTunisme », rédigé en français et en allemand, traite de thèmes variés, reflétant les différentes approches journalistiques, entrepris par les participants à l’académie.

Assassinat de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, la grève générale des journalistes, les médias en difficulté, le niqab à l’Université, la réforme de l’éducation… Des thèmes qui ont été traités pertinemment par les jeunes journalistes assistés, dans le cadre d’équipes mixtes, par deux formateurs allemands de l’Académie des Jeunes Journalistes de la Konrad-Adenauer-Stiftung à Berlin et deux formateurs tunisiens de l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information.

Durant la première partie de l’académie, une série de conférences ont été organisés, présentés par des professionnels des médias en Tunisie et par des experts dans le domaine politique et des activistes de la société civile. La deuxième partie de l’Académie a été consacrée au travail de recherche et de rédaction.

L’Académie a aussi constitué une opportunité d’échange interculturel entre les jeunes journalistes allemands et tunisiens. La pratique journaliste, grâce à son universalité, a brisé la barrière de langue et a renforcé les valeurs partagés. « L’Académie Tuniso-Allemande des Jeunes Journalistes s’inscrit dans cette optique et valorise les règles communes de l’exercice de la profession journalistique au-delà des frontières », indique Mme Hamida El Bour, directrice du département Journalisme à l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information.

Notons que La Konrad-Adenauer-Stiftung a déjà établi, depuis 2005, ce modèle de coopération multiculturelle, qui fait partie intégrante de ses relations avec les médias internationaux. Les académies précédentes ont eu lieu en Tunisie, en Jordanie, en Palestine, aux Emirats Arabes Unis et en Egypte.

Le succès est écrasant. En quelques jours, les participants améliorent leurs capacités journalistiques et interculturelles. Ils profitent des méthodes de travail et des façons de penser d’autres héritages culturels. Ils élargissent non seulement leurs connaissances sur le plan culturel, mais également personnel et humain. Suite à ces expériences, s’est crée à présent un impressionnant réseau de jeunes journalistes, qui restent la plupart du temps en contact après la fin de l’académie et qui font partie du réseau des médias.

La publication est disponible gratuitement au bureau de la Konrad-Adenauer-Stiftung à Tunis.

partager