Présentations & compte-rendus

L’avenir des relations de la Tunisie avec les USA et le Canada vu par les jeunes

table ronde

"75,6% des étudiants d’Enactus estiment que c’est difficile pour les étudiants ou les diplômés de partir au Canada ou aux Etats Unies", a affirmé Hassan Zargouni, DG de Sigma Conseil lors du lancement de la table ronde sur « l’avenir des relations de la Tunisie avec les USA et le Canada vu par les jeunes »

Interrogés sur leur perception globale des Etats-Unis et du Canada, 96,3% des sondés affirment avoir une bonne image du Canada. De même, 79,7% ont également une bonne image des Etats-Unis.

Cet événement est la deuxième série de tables rondes, ayant enregistré la participation de SEM. Daniel Rubinstein, Ambassadeur des USA en Tunisie et SE Mme Carol McQueen, Ambassadrice du Canada en Tunisie. Le débat a été modéré par Wassim Ben Larbi, journaliste chez radio express FM.

Enseignement supérieur, stages, emploi, recherche scientifique et échanges culturels sont es mots clés sur lesquel se sont basés les étudiants membres du réseau Enactus Tunisie pour exprimer leur perception des relations de la Tunisie avec les Etats-Unis et le Canada.

Concrétement, ils ont soulevé certaines propositions principales dont:

- La facilitation d’accès à l’information aux opportunités existantes au sein des ambassades notamment à travers la retransmission en streaming des sessions d’information ou encore des webinar info sessions.

- La favorisation des échanges de stages : études/recherches et offrir des bourses d’études pour les Phd traitant des problématiques communes entre la Tunisie et les pays d’Amérique du nord (Agriculture, environnement, pollution..)

- L’encouragement des échanges culturels entre la Tunisie et l’Amérique du nord dans les deux sens

- La fluidité de la reconnaissance des diplômes tunisiens dans les pays d’Amérique du nord pour:

- La facilitation des échanges entre universités (pour un semestre ou une année)

- Palier à la pénurie de certains métiers en forte demande dans le Canada en leur facilitant l'obtention d'un permis de travail.

- Un travail conjoint avec le Ministère de l'enseignement supérieur pour faire part des exigences des pays d'Amérique du Nord en termes de requis de certains parcours universitaires qui ne sont pas reconnus actuellement.

- l'èlargissement de la cible des bourses d'échanges et d'études à l'étranger pour les étudiants des centres de formation professionnelles.

partager