Présentations & compte-rendus

Lancement du guide de financement dans sa 2ème version

Vorstellung des zweiten Finanzierungsleitfadens von CJD und KAS

Afin de veiller à dynamiser d’avantage la relation avec les organismes de financement et les entreprises, le CJD Grand Tunis et la KAS ont présenté le 22 mars 2018la deuxième version du guide de financement.

Comment trouver des moyens de financement pour les PME ? La deuxième version du « guide de financement pour les entreprises tunisiennes », publié par le Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprise Grand Tunis (CJD Grand Tunis) ) et la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), donne de réponses multiples à cette question.

Pour sa deuxième version, le guide se concentre sur plusieurs axes d’amélioration relevés pendant l’année précédente tel que :

-Un recensement plus large : citer les fonds et les programmes spécifiques.

-Une inclusion des organismes d’accompagnement.

-Une revue des coordonnées pour plus d’efficacité.

-Une mise en place d’instruments nécessaires à la mesure d’impact du guide.

Pour veiller à dynamiser d’avantage la relation avec les organismes de financement, différents représentant des institutions offrant les moyens de financement ont été présent pour présenter, chacun, son institution et comment elle peut contribuer au financement de l’entreprise qui la sollicite à:

-Mme. Neila Chtoutou, direction de la coordination et du développement régional À l’APII

-M. Bilel Sahnoun, directeur général de la bourse de Tunis

-Mme Sameh Mlika, représentante du programme RAIDA

-M Hamdi Ksiaa, directeur de la communication, de l’assistance et du développement de la BFPME

-Mme. Leila Charfi, directrice de Yunus Social Business Tunis

-Mme. Douja Gharbi, 1ère vice-présidente CONECT, Représentante du Croudfounding

-M. Mohamend Khelil, Investment Manager à TAEF

-Mme. Yasmine Karoui, chargée d’affaires à Zitouna Tamkeen

-Mme.Asma Bouzaidi, investment associate à Flat6labs

La conclusion de cet évènement est qu’il y a un grand besoin de créer un trait d’union entre le monde des entrepreneurs et celui du capital. La mise en relation de ces deux sphères a permis de créer une synergie et une dynamique d’échange et d’apporter un volet plus réel et inspiré du terrain à un sujet qui constitue l’une des plus grande préoccupation de l’entrepreneur tunisien.

partager