Veranstaltungsberichte

Des jeunes politiciens réunis en Côte d'Ivoire discutent de stratégies de communication

Des communicateurs politiques issus de pays africains francophones et anglophones participent à l'édition 2021 de la KAS E-lection Bridge Academy.

Ce sont en tout quatorze communicateurs politiques qui se sont réunis à Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, pour un atelier de trois jours afin de discuter de stratégies de communication, de partager des expériences, de créer un réseau et développer leurs carnet d'adresses.

​​​​​​​KAS Médias Afrique a réuni 14 jeunes hommes politiques en avril à Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, pour un atelier sur la communication politique. Les participants, venus de huit pays africains, font partie de la KAS E-lection Bridge Academy - un programme qui a été conçu pour aider les jeunes politiciens à améliorer leurs compétences en communication. En plus de l'atelier, l'Académie comporte un programme en ligne qui couvre neuf modules.

Thomson Assanvo, ancien élève du programme et membre du PDCI-RDA de Côte d'Ivoire, a cité les compétences de prise de parole en public et la messagerie comme les plus grandes leçons de la classe de 2019.

Au sujet du dépassement des barrières linguistiques coloniales, Christoph Plate, directeur de KAS Médias Afrique, a noté que la raison pour laquelle KAS Médias Afrique accueillait un atelier bilingue cette année : les participants venaient de quatre pays africains francophones, dont le Bénin et le Sénégal, et quatre anglophones - du Nigeria a la Tanzanie, qui, sous la présidence de défunt John Magufuli, a fait preuve de «tendances dictatoriales», selon Esther Fulano, une participante et membre de l'opposition, Chadema.

KAS Médias Afrique a abordé la question de la participation des femmes au sérieux, a affirmé Louisa Atta-Agyemang, une participante dynamique du Ghana. Atta-Agyemang, membre du NPP qui est présidente de l'Union des jeunes démocrates d'Afrique, a estimé que l'atelier était «perspicace» et qu’il a renforcé ses techniques de communication et de prise de parole en public.


Sous la direction des formateurs de l'Académie François Gilles de Pelichy et Gérard Guèdègbé, l'atelier comprenait des exercices individuels et en groupe. Les domaines de formation comprenaient les stratégies de campagne, la prise de parole en public, les conférences de presse et les moyens d'identifier les fausses nouvelles et la désinformation. Le programme en ligne, qui a débuté en mars, se poursuivra jusqu'en juin.

-

 

Young politicians discuss communication strategies in Côte d’Ivoire

 

KAS Media Africa gathered 14 young politicians in April in Grand-Bassam, Côte d’Ivoire, for a workshop on political communication. The participants, hailing from eight African countries, are part of the KAS E-lection Bridge Academy – a programme built to help young politicians improve their communication skills. In addition to the workshop the Academy features an online programme that spans nine modules.

Thomson Assanvo, an alumnus of the programme and a member of Côte d’Ivoire’s PDCI-RDA, cited public speaking skills and messaging as the biggest learnings from the Class of 2019.

On transcending colonial language barriers, KAS Media Africa Director Christoph Plate noted that as the reason the media programme was this year hosting a bilingual workshop: attendees came from four Francophone African nations, including Benin and Senegal, and four English-speaking ones – from Nigeria to Tanzania, which under the presidency of now-late John Magufuli, exhibited “dictatorial tendencies”, according to attendee and opposition Chadema member Esther Fulano.

KAS Media Africa took the issue of women participation seriously, asserted Louisa Atta-Agyemang, a dynamic participant from Ghana. Atta-Agyemang, a member of the NPP who serves as the president of the Young Democrats Union of Africa, felt the workshop was “insightful” and boosted her messaging and public-speaking techniques.

Under the guidance of Academy trainers François Gilles de Pelichy and Gérard Guèdègbé, the workshop featured individual and group exercises. Training areas included campaign strategies, public speaking, media conferences and ways to identify fake news and disinformation. The online programme, which started in March, will continue until June.