Agrégateur de contenus

Présentations & compte-rendus

Jeter des ponts et repenser le partenariat : le retour de la « Mare nostrum » comme espace de coopération

"Surmonter les divergences - La Méditerranée comme espace de coopération" a été le thème focal d'une rencontre tenue le 18 octobre à Berlin avec la participation de Dr. Norbert Lammert, président de la Konrad-Adenauer-Stiftung, André Azoulay, Conseiller du Roi Mohammed VI, et Zohour Alaoui, l’ambassadrice du Maroc à Berlin.

Agrégateur de contenus

La région méditerranéenne, depuis toujours un creuset de cultures, a été avant tout perçue ces dernières années comme un espace marqué par les crises et les conflits autour des ressources, des routes commerciales et des territoires. Néanmoins, cette image a évolué depuis 2020. Entre temps, malgré tous les problèmes que l’on connaît, la Méditerranée est devenue un lieu de coexistence et de coopération qui bouleverse les dépendances existantes et suscite de nouveaux modèles de partenariat. La « Mare nostrum » a désormais le potentiel de générer à la fois stabilité et développement, afin de modifier durablement la région.

Les accords d’Abraham, prémices de nouvelles coopérations dans la région méditerranéenne

S. E. M. André Azoulay, conseiller du roi du Maroc Mohamed VI, s’est rendu à Berlin le 18 octobre à l’invitation de la Fondation Konrad-Adenauer et a présenté la conception marocaine, ou « Moroccan Way » concernant les nouveaux modèles de coopération dans la région méditerranéenne, devant des députés, des représentants de think tanks et un public d’experts.

 

Dans son allocution de bienvenue, Pr Dr Norbert Lammert, président de la Fondation Konrad-Adenauer, a souligné la proximité culturelle qui relie l’Europe et l’Afrique du Nord. Dans le même temps, l’Europe doit comprendre que les défis auxquels elle est confrontée sont souvent différents de ceux de ses voisins et partenaires nord-africains, qui sont désormais davantage en mesure de faire entendre leurs intérêts.

 

André Azoulay a poursuivi sur ce thème dans son discours d’ouverture. Conscient de sa position stratégique comme lien entre l’Europe et l’Afrique, le Maroc, en tant qu’État multiethnique et multireligieux, doté d’une richesse culturelle exceptionnelle, s’efforce activement d’établir des partenariats d’égal à égal. Les efforts récents tels que les « accords d’Abraham », mettant fin à des décennies de relations tendues entre le Maroc et Israël, ne sont que le début de nouveaux départs dont la région méditerranéenne a tout à espérer. Il est regrettable que la diversité du Maroc soit rarement perçue comme une force actuellement en Europe. Pourtant, le Maroc pourrait être réellement emblématique de la coexistence pacifique entre ethnies et religions et fournir également des exemples en matière de résolution des conflits.

 

Les défis communs tels que le changement climatique, qui menace les villes côtières de Beyrouth à Barcelone, de même que l’insécurité alimentaire et énergétique, qui, suite à l’invasion russe en Ukraine, a encore exacerbé les problèmes existants, ne peuvent plus être résolus unilatéralement par le Nord, mais connaissent une mutation, passant de la dépendance à des partenariats d’égal à égal qui sont activement revendiqués.

De nouveaux partenariats, autant de défis à relever pour l’Allemagne

M. Armin Laschet, membre du Bundestag, a appuyé dans son commentaire les propos de M. Azoulay. Il a par ailleurs souligné qu’outre les « accords d’Abraham », ce sont surtout les négociations récemment menées à bien entre Israël et le Liban sur leurs frontières maritimes communes qui illustrent les dynamiques dominantes dans l’ensemble de l’espace méditerranéen, et marquent la volonté de d’élargir ensemble les potentiels. L’Allemagne et l’Europe doivent s’impliquer encore davantage dans ce processus en jetant de nouveaux ponts pour des partenariats. Il faut saisir l’instant présent, profiter de la dynamique actuelle de pacification de la région, afin d’exploiter ensemble tous les potentiels qu’offre l’espace méditerranéen restreint et élargi.

 

partager

Agrégateur de contenus

Interlocuteur

Steffen Krüger

Steffen Krüger bild v_2

Représentant Résident au Maroc

Steffen.Krueger@kas.de +212 5 3776 12 32/33 +212 5 3776 12 35

comment-portlet

Agrégateur de contenus