Agrégateur de contenus

Présentations & compte-rendus

Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA)

Conférence

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a tenu mardi 9 novembre 2022 à son siège Rabat, en partenariat avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), une conférence sur le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), et ce, en présence de plusieurs représentants et responsables des ministères concernés par l’éducation dans nombre d’États membres.

Agrégateur de contenus

Dans son allocution d’ouverture prononcée à cette occasion, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a souligné l’importance de redoubler et d’unifier les efforts pour atteindre le quatrième ODD, qui vise à garantir l’accès à tous et toutes à une éducation de qualité dans des conditions d’équité et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Dr AlMalik a précisé que l’ICESCO et l’OCDE cherchent à établir des systèmes éducatifs distingués, dans le but de créer une compétition bénigne entre les États membres afin d’améliorer la qualité des normes éducatives et assurer leur efficacité. Il a insisté sur la nécessité pour les pays de disposer de données précises, car elles représentent un outil essentiel pour élaborer des politiques efficaces dans le domaine de l’éducation.

 Il a également mis l’accent sur l’importance du programme « PISA » dans l’évaluation des systèmes éducatifs des pays participants et la sensibilisation des élèves au besoin d’acquérir des connaissances et des compétences de base leur permettant de participer pleinement à la vie sociale et économique.

Pour sa part, M. Andreas Schleicher, directeur de la Direction de l’éducation et des compétences à l’OCDE, a passé en revue les efforts déployés par l’Organisation afin d’améliorer la qualité de l’éducation à travers le « PISA », qui repose sur un ensemble de critères précis et complets des éléments du processus éducatif pour examiner et analyser tous les défis entravant le progrès de certains pays en matière de qualité de l’éducation. La séance de haut niveau de la conférence sur l’amélioration des résultats des apprenants dans les États membres de l’ICESCO a connu des interventions distinguées sur les mécanismes de contribution du « PISA » permettant de suivre le rythme des exigences mondiales et développer des politiques éducatives dans le monde islamique.

Ainsi, Dr Hassan Al-Muhairi, représentant des Emirats Arabes Unis, a souligné l’importance d’échanger des expériences dans le domaine de l’éducation aux niveaux local et international pour enrichir les programmes scolaires.

De son côté, M. Ahmed Chouaibi, représentant du Maroc, a passé en revue l’expérience du Royaume en matière d’élévation du niveau d’évaluation de la qualité de l’éducation pour suivre le rythme des développements technologiques modernes, tandis que M. Amor Tayeb, représentant de la République tunisienne, a mis la lumière sur la relation entre le processus d’évaluation des apprenants et les compétences liées à la réalité.

Dans le même sillage, Dr Fahd bin Abdullah Al-Suhaimi, représentant de l’Arabie saoudite, a passé en revue l’expérience du Royaume dans l’amélioration du processus d’évaluation en développant un organisme externe chargé du suivi des retours des établissements d’enseignement pour les aider à répondre à leurs besoins et à qualifier les capacités des enseignants. Par ailleurs, Dr Wan Risuha Bint Ali, représentante de l’État de Malaisie, a recensé les défis auxquels l’éducation est confrontée dans son pays, dont le fossé existant entre les apprenants, et les solutions pour y remédier.

M. Massar Diop, représentant de l’État du Sénégal, quant à lui, a expliqué que les systèmes éducatifs doivent s’armer d’une vision proactive pour relever les défis de l’avenir, et tirer parti des expériences des pays dans lesquels les méthodes d’enseignement ont été développées.

Il convient de préciser que la conférence comprenait deux séances de discussion, la première axée sur la transformation du système « PISA » en un mécanisme mondial qui répond aux exigences du XXIe siècle ; et la seconde sur l’autonomisation des établissements scolaires et des enseignants à travers le « PISA ».

partager

Agrégateur de contenus

Interlocuteur

Steffen Krüger

Steffen Krüger bild v_2

Représentant Résident au Maroc

Steffen.Krueger@kas.de +212 5 3776 12 32/33 +212 5 3776 12 35
Interlocuteur

Majida Fettah

Majida Fettah

Chargée de Communication et Médias

majida.fettah@kas.de +212 5377-61232/33 +2125377-61235

comment-portlet

Agrégateur de contenus