Exposition

Des choses perdues et métamorphosables

L’art et la culture en temps de révolte et crise

Dans le cadre de son projet Syrie, le bureau libanais de la Konrad-Adenauer-Stiftung exposera les conclusions d’une rencontre entre plusieurs artistes syriens autour des pratiques artistiques et culturelles en temps de crise.

Détails

En temps de guerre et crise, l’art joue un rôle primordial qui permet de gérer et d’assumer le sentiment de perte, tout en aidant à l’émergence d’une identité nouvelle. L’art est ainsi considéré comme un moyen efficace de lutte contre l’aliénation sociale, servant par le même biais à combler les fossés de communication. Depuis le début, la révolte syrienne et sa dégénérescence en une crise politique, sociale et humanitaire, s’est accompagnée d’un mouvement artistique. En l’espace de peu de temps, la compréhension politique et sociale de l’art s’est vue ainsi transformée, parallèlement à une importance accrue du rôle des artistes.

La rencontre entre les neuf artistes syriens vise à promouvoir un échange créatif et réflectif d’auto-analyse. Les résultats du workshop seront exposés au Mansion du 27 au 30 septembre 2014.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site de Mansion.

partager

ajouter au calendrier

Lieu de l'événement

Mansion, Zuqaq al-Blat, Beyrouth

Publication

Austellung "Verlorenes und Wandelbares": Die Rolle der Kunst in Krisenzeiten – Perspektiven für syrische Künstler
lire maintenant
Contact

Hana Nasser

Die Teilnehmer des Workshops "Verlorenes und Wandelbares" Hana Nasser

Mis à disposition par

Auslandsbüro Libanon