KAS/Hermann Boni

Notas de acontecimientos

1er Café Géostratégique organisé par le LECAP avec l'appui financier de la KAS/SIPODI

« Le crime de terrorisme au regard de la loi n° 2015-493 du 07 juillet 2015 portant répression du terrorisme » et « La lutte contre le terrorisme en Côte d’Ivoire ».

le Laboratoire d’Etudes Constitutionnelle, Administrative et Politique (LECAP), avec l’appui financier de la Konrad-AdenauerStiftung/Security Policy Dialogue Program for Sub-Saharan Africa (KAS/SIPODI), souhaite apporter des éléments de réponse à travers l’organisation de son Premier Café Géostratégique ayant pour thème central : « La Côte d’Ivoire face au défi du terrorisme ».

Autrefois circonscrite à quelques territoires d’Afrique du Nord et de l’Est, la menace terroriste gagne de plus en plus du terrain en s’étendant notamment à de nombreux Etats d’Afrique centrale et occidentale tels que le Cameroun, le Tchad, le Nigeria, le Mali et le Niger. Tout récemment encore, de nouvelles attaques terroristes ont pris pour cibles des Etats jusque-là épargnés, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, éprouvant ainsi leurs différents systèmes sécuritaires. Face à cette guerre asymétrique, chaque Etat s’est résolu à adopter des stratégies de lutte nationales en marge des initiatives collectives menées au sein de l’Union Africaine ou du G5 Sahel.

La Côte d’Ivoire, bien évidemment, n’est pas demeurée en marge de cette dynamique. En effet, elle a entrepris de nombreuses actions, surtout après la tragédie de Grand Bassam de 2016, en vue de prévenir désormais de telles attaques, mais également d’y faire face, si elles venaient à se reproduire. Au nombre de ces initiatives, figurent d’une part, l’adoption de mesures législatives, en l’occurrence la loi n° 2015-493 du 07 juillet 2015 portant répression du terrorisme, telle que modifiée par la loi n° 2018-864 du 19 novembre 2018 et la loi n° 2016-992 du 14 novembre 2016 relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme et d’autre part, la création d’une Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) destinée à l’entrainement des unités de combat, à la recherche stratégique et à la formation des cadres de l’armée, de la police et de la justice. La lutte ainsi engagée contre le terrorisme transfrontalier doit, par ailleurs, aller de pair avec le respect de ses engagements internationaux en matière de protection des droits de l’homme. Cette activité a mobilisé deux panels dont les communications porteront respectivement sur « Le crime de terrorisme au regard de la loi n° 2015-493 du 07 juillet 2015 portant répression du terrorisme » et « La lutte contre le terrorisme en Côte d’Ivoire »

 

L’objectif général du présent Café Géostratégique est de contribuer, au sein de l’UFR des Sciences Juridique, Administrative et Politique de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, à l’animation d’un espace de débat et de réflexion dans le domaine des politiques de sécurité en rapport avec la protection des droits de l’homme.

Compartir