Présentations & compte-rendus

Programme sur le futur du multilatéralisme - séminaire à New York

Des jeunes professionnels de France et d'Allemagne effectuent une visite d'étude à New York du 28 juin au 1er juillet

Troisième séminaire dans le cadre du programme franco-allemand sur l'avenir du multilatéralisme, créé en partenariat avec l'Ifri - Institut français des relations internationales, avec l'aimable soutien du bureau de liaison de la KAS auprès des Nations unies à New York.
NYC - Conferenz
Veuillez cliquer ici pour voir le contenu.
Ou ajustez vos paramètres de cookies dans la protection des données.

Dans cette vidéo, la directrice de la KAS France ainsi que le secrétaire général du CERFA de l'Ifri reviennent sur ce qui les a poussé à imaginer ce projet. La directrice du bureau de liaison de la KAS auprès des Nations unies présente l'objectif de ce séminaire à New York. Surtout, parole aux participants 🇩🇪🇫🇷 de notre projet pour expliquer pourquoi ce programme et le multilatéralisme sont importants.

Dans le cadre du programme franco-allemand sur l’avenir du multilatéralisme que la représentation de la Konrad-Adenauer-Stiftung en France a élaboré en collaboration avec l’Ifri, un séminaire de quatre jours à New York a été organisé, avec le soutien sur place du bureau de liaison de la Konrad-Adenauer-Stiftung auprès des Nations unies. Le programme de rencontres et d’échanges pour nos participants français et allemands s’articulaient autour des problématiques suivantes :

 

La coopération internationale en matière de sécurité et de maintien de la paix 

Pour traiter de la coopération dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le groupe a notamment bénéficié de l’expertise de personnels du Bureau des Nations unies de lutte contre le terrorisme (United Nations Office of Counter-Terrorism – UNOCT) ou encore d’INTERPOL.

Par ailleurs, différents acteurs en charge de la coordination au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, issus des États membres ou au sein de l’administration onusienne, ont évoqué les interactions au sein de cette instance, l’une des plus importantes de l’ordre mondial.

 

Le changement climatique, l’Agenda 2030 et ses objectifs de développement durables et leur mise en œuvre

La question du changement climatique et du développement durable prend une place toujours plus importante dans les discussions et les tensions au niveau international. Les participants ont pu interroger des profils variés, en provenance des États, de fondations ou des instances de l’ONU en charge de ces questions (Programme des Nations unies pour le développement – PNUD, Programme des Nations unies pour l'environnement – PNUE). Ils se sont également penchés sur la problématique du financement de ces initiatives, et particulièrement pour l’accomplissement des 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 (United Nations Conference on Trade and Development – UNCTAD, UN Department of Economic and Social Affairs).

 

La coopération entre les Nations unies et l’Union européenne

Il s’agit là d’un des fils conducteurs des travaux du projet sur l’avenir du multilatéralisme : quelle place de l’Union européenne dans le concert des nations ? Tous les interlocuteurs ont été amenés à livrer leur sentiment sur la valeur ajoutée de l’Union européenne à l’ONU, et plus particulièrement les représentants des représentations française et allemande à New York. Ils sont notamment revenus sur la coopération entre Berlin et Paris qui ont souhaité jumeler leurs présidences consécutives du Conseil de sécurité des Nations unies.

 

L’évolution des structures du multilatéralisme

La question de la fragilisation du multilatéralisme et de son évolution est présente en filigrane dans l’ensemble des travaux conduits dans le cadre du projet sur l’avenir du multilatéralisme. En l’occurrence, le sujet a été abordé à New York sous l’angle de sa valorisation auprès du grand public avec des journalistes spécialisés. Le groupe s’est également entretenu avec Jean-Marie Guéhenno qui a partagé son expérience en tant qu’ancien ambassadeur et ancien sous-secrétaire général des Nations unies en charge des opérations de maintien de la paix ainsi que sa vision du futur du multilatéralisme.

 

Le programme incluait également deux visites de sites : le siège des Nations unies, afin de mieux appréhender les structures multilatérales et leur fonctionnement, et le mémorial du 11 Septembre, événement qui a durablement influencé l’ordre international.

partager

Contact

Dimitri Mauchien

Dimitri Mauchien (2021)

Attaché de recherche

dimitri.mauchien@kas.de +33 1 5669150-4