KAS/yellow too, Pasiek Horntrich GbR

Titre unique

Le djihadisme en Belgique

Un pays qui a beaucoup souffert et qui doit encore être vigilant

Ce document fait partie de la série « Terrorisme djihadiste en Europe », dans laquelle des experts de renom analysent l’état actuel de la menace djihadiste dans différents pays, ainsi que les stratégies antiterroristes et les débats politiques qui y sont liés. La Belgique est l’un des pays d’Europe les plus durement touchés par la vague de terrorisme djihadiste, et elle est aujourd’hui toujours confrontée à une menace terroriste. De nouvelles attaques éventuelles pourraient également contribuer à exacerber la polarisation déjà existante de la société.
Veuillez cliquer ici pour voir le contenu.
Ou ajustez vos paramètres de cookies dans la protection des données.

En 2014, la Belgique a subi la toute première attaque de ce que l’on appelle « l’État islamique » sur le sol occidental et, en 2016, l’une des plus meurtrières, avec les attentats à la bombe à l’aéroport de Bruxelles et dans l’une de ses stations de métro. En 2020, il est devenu évident que le danger émanant d’organisations terroristes comme l’État islamique (EI) et Al-Qaïda n’a pas été éliminé. Au contraire, on parle d’une nouvelle flambée du terrorisme djihadiste.

En comparant les événements récents avec l’histoire terroriste de la Belgique, et en examinant l’ampleur du phénomène des combattants terroristes étrangers en Belgique, les auteurs Guy Van Vlierden et Pieter Van Ostaeyen montrent comment la guerre syrienne a mis la Belgique dans la situation la plus difficile de son histoire.

Dans cet article, les auteurs se penchent sur la Belgique, l’un des pays d’Europe les plus durement touchés par la vague actuelle de terrorisme djihadiste. Avec 645 djihadistes dans la base de données commune officielle des services de sécurité belges, le nombre de terroristes potentiels reste élevé pour un pays de moins de douze millions d’habitants. Par ailleurs, les auteurs affirment que cette menace est loin d’être terminée. Si l’on considère l’ensemble de l’Europe occidentale, on constate à nouveau une légère augmentation en 2020, tant du nombre d’incidents que du nombre de victimes.

Pour en savoir plus, consulter le PDF.

partager

Contact

Nauel Semaan

Nauel  Semaan bild

Terrorismusbekämpfung (derzeit abwesend)

nauel.semaan@kas.de +49 30 26996-3879
Titre unique
yellow too, Pasiek Horntrich GbR
18 décembre 2021
En savoir plus
Titre unique
yellow too, Pasiek Horntrich GbR
14 juillet 2022
En savoir plus
Titre unique
KAS/yellow too, Pasiek Horntrich GbR
25 mars 2021
En savoir plus
Titre unique
KALUZA + SCHMID Studio GmbH
22 juillet 2022
En savoir plus
Présentations & compte-rendus
KAS
30 mars 2022
En savoir plus