Titre unique

Novembre 2020 - Octobre 2022: Retour en chiffres sur 2 ans du projet FiPNAT

de Victor Emmanuel Ekwa Bebe III, Fatima Touré

Bilan du projet « Finances Publiques, Notre Affaire à Tous » (FiPNAT)

Le projet FiPNAT, porté par la Konrad-Adenauer-Stiftung, l'Union Européenne et l'ONG Action pour la Protection des Droits de l'Homme (APDH), a pris fin le 31 Octobre 2022, après deux ans de vulgarisation des concepts et pratiques liés aux finances publiques en Côte d'Ivoire. Retour sur les activités du projet.
FiPNAT, lancement en Novembre 2022 avec M. Florian Karner, ancien représentant résident
Lancement officiel de FiPNAT en Décembre 2020 avec M. Florian Karner, représentant résident de l'époque, dans les locaux de la KAS à Abidjan
Dans la perspective de relever le niveau d’implication des citoyens et des Organisations de la Société Civile dans le processus de la gestion des finances publiques en Côte d'Ivoire, l’objectif assigné au projet FiPNAT était de contribuer à l’amélioration des mécanismes de transparence, de redevabilité et de participation citoyenne à la gestion des finances publiques. Afin de faciliter la mise en œuvre de ce projet, différentes cibles ont été identifiées, notamment 78 OSC, 72 Organisations de femmes et de jeunes, 350 journalistes et animateurs radios, 826 agents issus des ministères en charge de la gestion des finances publiques, les institutions de contrôle (HABG ; ANRMP ; IGE ; CC) et les membres de la commission économique et financière de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Le lancement officiel a eu lieu le Mardi 15 Décembre 2020 dans les locaux de la Konrad-Adenauer-Stiftung à Abidjan.
Diapositive1
Pour mieux orienter les actions, le périmètre d’exercice du projet a été identifié en fonction de la présence des représentants de l’APDH dans certaines localités. Ainsi, du nord au sud et de l’est à l’ouest en passant par le centre, 14 localités ont été ciblées comme zone d’intervention du projet.
Diapositive2

Activités clés

Campagnes de sensibilisation

14 campagnes organisées à l’endroit de 78 OSC et 72 organisations de jeunes et de femmes en vue de leur participation active au contrôle et à la Gestion des Finances Publiques (GFP).

14 campagnes organisées à l’endroit de 826 agents financiers.

14 campagnes de sensibilisation des organisations de jeunes et de femmes, des Agents Administratifs et Financiers (AAF), des journalistes, des Organes de Contrôle de la Gestion des Finances Publiques (OCGFP) sur l’importance de la mise en place d’un cadre permanent de consultation et de concertation.

Atelier de renforcement des capacités

78 organisations de la société civile

39 organisations de jeunes 

33 organisations de femmes

350 journalistes et animateurs de radio

Diapositive3

Séminaires de formation

14 séminaires de formation à l’endroit des :

150 OSC,

Agents des ministères techniques en charge de la GFP,

Agents des institutions de contrôle de développement local.

Production et distribution des brochures

17500 brochures d’analyses économiques sur les thématiques simplifiées

17500 brochures d’analyses sur les thématiques liées à la gestion des finances publiques

Confection de PAD en 04 principales langues locales

56 PAD diffusés dans les 14 localités (plus de 1500 diffusions) 

Débats télévisés et émissions radios

06 débats télévisés produits et diffusés sur des chaines de télévision ayant une couverture nationale

08 débats radios produits et diffusés dans une chaine de radio ayant une couverture nationale

84 émissions radios diffusées dans les radios de proximité des 14 localités

Plaidoyers

1 plaidoyer à l’endroit des ministères techniques pour la mise en place d’un centre d’assistance et d’un portail d’informations fournissant aux organisations et aux particuliers l’accès aux informations financières et budgétaires

1 plaidoyer auprès des institutions étatiques (HABG, CC, IGE, AN, Senat, CESE) en vue de faciliter la mise à disposition des informations budgétaires auprès des citoyens.

Installation de points focaux issus des administrations financières

42 points focaux (03/localité)

Mise en place d’un comité scientifique

40 articles rédigés et produits en 10 000 exemplaires pour la distribution aux citoyens.

Mise en place d’une plateforme multi acteurs

Création d’une plateforme au niveau national

Résultats obtenus

Les capacités des 78 OSC et 72 organisations de jeunes et de femmes sont renforcées pour analyser les documents de contrôle économique et de GFP.

Une partie des activités du projet était axée sur l’acquisition de connaissances pour les organisations ciblées. La prise de conscience réelle de leur responsabilité dans la bonne gestion des finances publiques à l’issue des formations a favorisé un engagement des OSC. Ces derniers ont trouvé un intérêt à participer au processus d’élaboration et d’exécution du budget au niveau local.

Afin d’accroitre le niveau de connaissance de la cible et en général des citoyens, les journalistes sont aujourd’hui équipées pour écrire des articles et réaliser des émissions sur les questions liées à l’économie et à la GFP tout en respectant le code de la déontologie de leur métier.

 

Les informations économiques et budgétaires existantes sont analysables exploitables auprès des OSC et la population ivoirienne.

Toutes les structures et institutions étatiques en charge des finances publiques ciblées dans le cadre de ce projet se sont engagées à mettre à disposition des citoyens, les informations exploitables. Certaines de ces structures s’étaient auparavant inscrites dans la logique de la transparence à travers la communication aux citoyens des informations relatives au budget et à la GFP. A la suite des différentes actions menées dans les localités cibles, les OSC de certaines collectivités sont maintenant conviées aux différentes sessions municipales visant à des à prises de décision relatives à la gestion du budget local. Et dans ce sens, des documents sont mis à leur disposition.   

 

Des analyses approfondies et des informations économiques et budgétaires sont effectuées et diffusées auprès de la population.

Plusieurs brochures d’analyses et informations économiques et budgétaires ont été rédigées et distribuées à tous les participants au cours des différentes activités durant la mise en œuvre de ce projet. Les OSC, les journalistes et les agents des services financiers de l’Etat ont reçu des brochures sur la gestion axée sur les résultats, la redevabilité financière, le budget participatif, les principes de passation des marchés publics au niveau de la collectivité, le contrôle du budget par les députés, la mobilisation des ressources et le civisme fiscal, le programme triennal d’une collectivité territoriale, déficit budgétaire et dette des collectivités locales et la loi sur l’accès à l’information d’intérêt publique et aux documents publics. etc.

De plus, des articles ont été rédigés et distribués dans les institutions internationales et publiques mais aussi dans les universités.

 

Les dialogues entre les différents acteurs (OSC, Agents étatiques, Partenaires Techniques et Financiers) sont renforcés par la mise en œuvre d’un cadre permanent de discussion.

Afin de faciliter les dialogues entre les différents acteurs, des activités de sensibilisations ont été faites à l’endroit des différentes cibles. Puis des cadres de concertations et de consultations réunissant les différents acteurs ont été créés au niveau local dans les 14 localités cibles du projet.

Au niveau national, une plateforme multi acteurs relative aux questions économiques et aux finances publiques a été créée. Cette plateforme réuni 03 représentants (société civile, journaliste, agent de l’administration) issus de chaque cadre de concertation.
FiPNAT, image de couverture de l'article
Un exemple d'affiche de FiPNAT

Bonnes pratiques

Le projet « Finances Publiques, Notre Affaire à Tous » a mis en place plusieurs activités permettant d’impliquer les citoyens dans la gestion des finances publiques.

Cadres de concertation et de consultation

Dans les 14 localités cibles du projet, ces cadres d’échanges initiés entre la société civile, les journalistes et les agents de l’administration permettent de discuter des besoins de chaque localité et de trouver des solutions communes. Il serait intéressant de maintenir le fonctionnement de ces cadres et si possible les étendre à d’autres localités. 

Points focaux dans l’administration

42 points focaux ont été désigné dans différents services de l’administration pour d’une part sensibiliser leurs collègues sur l’importance de la mise à disposition des informations budgétaires auprès des citoyens et d’autre part informer les usagers de leurs services.

Emissions radio et télés

Les émissions radios et télés ont permis d’aborder plusieurs sujets sur la gestion des finances publiques dans le but d’éclairer la population sur le sujet.

Plateforme multi-acteurs

La plateforme en tant que creuset de réflexion contribue à adresser les besoins des citoyens afin de faire des propositions qui seront prise en compte dans l’élaboration du budget. Une fois mise en place à la fin du projet, la gestion de la plateforme est confiée au projet frère de la Friedrich-Ebert-Stiftung.
FiPNAT, image de couverture de l'article, 1
Finances Publiques, Notre Affaires à Tous!

Recommandations

- Encourager les OSC à participer de plus en plus aux sessions de planification triennale au niveau local.

- Accroitre les rédactions d’articles sur les thématiques en lien avec la participation citoyenne, la transparence et la redevabilité par les journalistes.

- Augmenter les émissions sur les questions des finances publiques sur les chaînes de radios et de télés.

- Etendre la diffusion de PAD à d’autres localités et à d’autres langues locales.

- Sensibiliser les élus locaux sur l’importance de la participation citoyenne dans la gestion des finances publiques.

- Mettre en place un système de suivi et d’évaluation des cadres de concertation et de la plateforme multi acteurs.

- Encourager les Ministères techniques (Ministère de l’Economie et des Finances ; Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ; Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique ; Centre de Gestion Intégrée) à concrétiser l’idée de création du Centre d’Assistance et des Portails d’Informations en vue de fournir aux citoyens l’accès aux informations liées à l’économie et à la gestion de finances publiques.

partager

Contact

Fatima Touré

Portrait

Chargée de Programme
Société civile

fatima.toure@kas.de +225 27 22 48 1800
Contact

Dr. Stefanie Brinkel

Dr. rer. pol

Représentante résidente et directrice du programme régional du dialogue politique en Afrique de l'Ouest

stefanie.brinkel@kas.de +225 27 22 48 1800