Présentations & compte-rendus

Lutter contre les causes du terrorisme en promouvant un développement durable

Le député allemand M. Andreas Lämmel à Abidjan pour des entretiens politiques

A l'invitation de la Fondation Konrad Adenauer, M. le député Andreas Lämmel, directeur du groupe de travail chargé de l'Afrique au parlement fédéral de l'Allemagne, s'est rendu à Abidjan pour une série d'entretiens politiques.

Lors d'une multitude d'échanges politiques avec de divers partenaires de la Fondation, M. Andreas Lämmel s'est informé en détail sur la situation politique, économique et sécuritaire en Côte d'Ivoire.

Les interlocutaires considèrent les élections paisibles et transparentes d'octobre 2015 comme un pas important dans le processus de la démocratisation en Côte d'Ivoire. D'ailleurs, la stabilisation politique a permis une revalorisation impressionnante de l'économie ivoirienne qui a progressé d'environ 9 pourcent en 2015. Les interlocuteurs de M. le député ont partagé l'avis que l'amélioration générale de la situation économique est incontestable mais que beaucoup reste encore à faire. M. Lämmel qui d'ailleurs est membre de la commission économique au parlement allemand a pu se faire lui-même une idée de la réalité économique lors des entretiens avec des petites entreprises.

Malgré tous les progrès économiques, la pauvreté reste un problème en Côte d'Ivoire ce qui constitue en même temps un défi au niveau de la sécurité. Lors d'une conférence sur la politique sécuritaire en Afrique de l'Ouest, M. Lämmel a insisté sur la nécessité d'une coopération régionale afin de combattre de manière efficace le terrorisme. De plus, il importe d'offrir des perspectives d'avenir aux jeunes sans lequelles le problème du terrorisme ne pourra pas être résolu, a continué le député. Dans ce contexte, M. Lämmel a salué la décision de la Fondation Konrad Adenauer d'élagir son engagement dans le domaine en installant le nouveau "Programme pour le Dialogue sur la Politique Séuritaire en Afrique sub-saharienne" à Abidjan et un bureau supplémentaire au Mali. L'importance que l'Allemagne accorde à la question se montre par exemple par sa participation à la mission MINUSMA des Nations Unies avec 650 soldats allemands, a conclu M. Lämmel.

partager